Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Shame

Publié le par Lulu Cineaddict

Shame

Shame c’est l’histoire de Brandon à qui la vie devrait sourire parce qu’il a beaucoup de choses pour lui, un appartement avec une vue splendide et un job qui lui réussit , sauf qu’il a un gros problème de dépendance au sexe qui va s’accentuer avec la venue de sa sœur, Sissy . 
Beaucoup de mal à avoir de l’empathie pour Brandon avec la relation détestable, malsaine qu’il entretient avec sa sœur qui a l’air pommée et qui a besoin de son soutien. Au pire, il la traite de parasite et l’entraîne dans sa chute et non sans faire des dégâts .
Shame , c’est une descente aux enfers qui parvient à toucher rien qu’une fois, lorsque l’homme craque et tombe à terre en laissant entrevoir toute sa souffrance. Il fallait oser parler du sujet et McQueen réalise le projet avec brio en s’accompagnant de son acteur fétiche pour ainsi nommer Michael Fassbender. À eux deux ils font l’impensable et on souhaite retrouver cette équipe hors du commun encore souvent. Carey Mulligan bouleverse.

Bande-Annonce :

Partager cet article
Repost0

Wonder

Publié le par Lulu Cineaddict

Wonder

Wonder raconte l’histoire d’Augguie Pullman qui est né avec une maladie génétique le syndrome de Treacher-Collins qui le rend donc différent des autres enfants par son visage. Il a beaucoup de mal à l’accepter. Il franchit une étape en acceptant de retourner à l’école alors que jusque là c’était sa maman qui lui enseignait tout.

Le film est une adaptation d’un roman et aborde avec intelligence et finesse, le point de vue d’Auggie et de chacun de ses proches. Cela permet une qualité de narration unique pour le développement des personnages. Certains évoluent de manière surprenante et inattendue comme Miranda et Jack. Il y est aussi question d’un thème qui me tient à cœur pour des raisons personnelles : le harcèlement. Les parents et les écoles devraient montrer ce film aux enfants car le message diffusé par ce film est important et touche profondément.
Vive la bienveillance  ! Il y a un bel esprit de bienveillance au sein de la famille Pullman qui se serre les coudes de manière exemplaire. Même sa grande sœur, Via qui a pourtant des raisons d’être en colère, et se cherche une place dans la famille, est d’une compréhension à toute épreuve. Il y a le directeur d’école, Monsieur Tushman, qui est extraordinaire.

Le casting est parfait et les émotions au rendez-vous Les acteurs sont exceptionnels et l’on pense encore que Jacob Tremblay est fantastique. Il fait des choix minutieux dans sa carrière depuis Room, ou même tout dernièrement Doctor Sleep et on lui souhaite une belle carrière en espérant qu’il soit bien entouré pour continuer à faire de bons choix. Julia Roberts Owen Wilson sont formidables en parents aimants et courageux. Izabela Vidovic est géniale dans la scène où elle doit jouer dans la pièce de théatre.

Bande-Annonce :

Partager cet article
Repost0

Hunger

Publié le par Lulu Cineaddict

Hunger

Hunger, c’est l’histoire vraie de Bobby Sands, prisonnier politique, terroriste, qui, en 1981, s’engagea dans une grève de la faim pour protester contre les conditions de détention des prisonniers.
Quel film ! Il prend aux tripes. Impossible de rester de marbre face à la violence. Ce film questionne indubitablement sur la part d’humanité dans l’inhumain.A Maze, c’est la grève de l’hygiène. On y voit l’impensable. Des murs peints aux excréments. Les prisonniers passés à tabac et dormant avec des asticots. La scène de la visite du religieux à Bobby est d’une grande intensité quand on se réfère à la détermination de Bobby. L’histoire du poulain est dévastatrice.
Le visage de Michael Fassbender est démoli par le maquillage, mais laisse encore entrevoir ses beaux yeux. On n’a pas envie de prendre partie pour l’horreur au sortir de ce qui fait penser à ce qu’on laisse comme trace lors de notre passage sur cette planète. On a juste envie d’être meilleur. Michael Fassbender est un fantastique acteur qui s’épanouit loin des blockbusters. Avec Steve McQueen, ils se sont bien trouvés ! Un tandem de choc brillant qui a déjà eu l’occasion de retravailler ensemble toujours avec succès. Rappelons que le film a eu la Caméra d’or à Cannes en 2008. Un grand film délivré par un immense réalisateur. Disponible sur Netflix en VO.

Bande-Annonce :

Partager cet article
Repost0

Roma

Publié le par Lulu Cineaddict

Roma

Roma, c’est l’histoire de Cleo, une nounou pour une famille nombreuse chez laquelle le travail ne manque pas . Elle a une relation avec Fermin qui la quitte quand il apprend qu’elle est enceinte de lui. Elle doit composer avec son employeur qui est une femme abandonnée elle aussi par son mari docteur.  
Le film est vraiment touchant avec les dures épreuves que traverse l’héroïne. On est marqué par la représentation masculine qui est peu glorieuse dans le film. Deux hommes qui mentent et déçoivent. On dirait que le film a été fait par une femme et là est tout le génie de Cuarón, c’est qu’il a été fait pour une femme en particulier. Le documentaire Le chemin vers Roma qui accompagne le film sur Netflix, explique vraiment l’importance du travail sur les souvenirs et je le recommande chaudement.
Dans Roma, le noir et blanc est sublime avec une lumière chaleureuse. Le travail sur les costumes, les détails, les décors sont très importants. Ce film est précieux. Un joyau ! C’est une belle plongée dans les années 70 avec un casting qui joue vraiment dans l’authenticité. C’est bluffant. Il y a un travail remarquable, fascinant avec les voitures aussi. Un bel hommage à une femme, Libo. Cuarón est un réalisateur fantastique et passionnant.

Bande-Annonce :

Partager cet article
Repost0

True Romance

Publié le par Lulu Cineaddict

True Romance

True Romance raconte l’histoire de la rencontre de Clarence Worley, un fou d’Elvis et d’Alabama une callgirl dans un cinéma qui ne va pas manquer d’être explosive ...

Avec Tony Scott aux commandes, Tarantino à l’écriture, il n’en fallait pas plus pour que ce soit endiablé. Tarantino parle déjà des thèmes qui lui sont chers comme le cinéma d’arts martiaux et aborde  le côté sombre du cinéma avec la drogue par le biais de la folie du personnage de Clarence qui cherche à revendre de la cocaïne pour aller couler des jours heureux à Cancún avec sa belle. 
La violence est discutable, révoltante, bien sûr, surtout lors de la scène où Alabama se fait passer à tabac. La notion de romantisme est complètement discutable et peut déranger, mais peut faire aussi l’intérêt du film. La scène de la prise d’assaut de l’hôtel à la fin, est filmée de manière remarquable, il faut le reconnaître .
Gary Oldman est déjà méconnaissable dans son rôle et Brad Pitt est trop drôle en rôle de « balance », sous l’effet de la drogue. Assurément, ici, ce n’est pas forcément le Slater que je préfère. On adore l’acteur mais, ici, Trop de folie pour moi, même si je pense que l’acteur et ses acolytes ont dû s’amuser dans leur rôle. Je le préfère nettement actuellement dans son rôle de Mr Robot qui est plus fourni. La prochaine étape est de revoir Christian Slater dans Pump Up The Volume. Envie d’ajouter que la fin de True Romance est plaisante. On attend de pied ferme la nouvelle série de Slater, Dr Death.

Bande-Annonce:

Partager cet article
Repost0

New Lives

Publié le par Lulu Cineaddict

New Lives

New Lives qui porte aussi le nom de Adopt a Highway raconte l’histoire de Russell Millings qui sort de vingt ans de prison et s’apprête à changer de vie . Sa vie prend une tournure inattendue lorsqu’il découvre un bébé dans une benne à ordure. Cette découverte va le bouleverser à jamais. Lui, qui a toute une vie à reconstruire.

Le film est  vraiment émouvant et tout en délicatesse avec un Ethan Hawke touchant de part sa grande maladresse et qui a du mal avec la vie. C’est un homme qui cherche à filer droit dans ses bottes et s’épanouir . Le film a quelques légers points communs avec Nevada sur le thème de la reconstruction. C’est aussi un film plein d’espoir. Ici, pas de violence.
La relation de Russell avec ses parents est très émouvante également. Il y a la scène très forte où il lit la dernière lettre laissée par son père. Il est question de l’importance de l’héritage et de ce qu’on laisse. New Lives a une vraie profondeur. Une force. Je le conseille. Du grand Ethan Hawke. Le film est disponible en VO en VOD.

Bande-Annonce :

Partager cet article
Repost0

Love Wedding Repeat

Publié le par Lulu Cineaddict

Love Wedding Repeat

Jack doit empêcher que le mariage de sa soeur, Hayley, tourne au vinaigre et aimerait bien renouer avec Dina. S'il suffisait qu'un plan de table change les choses.

On retrouve ici dans cette production Netfix pour notre plus grand plaisir Sam Claflin que l'on ne voit pas assez à notre goût. On pense sincèrement qu'il est un acteur sous-côté avec des projets intéressants mais pas forcément bien distribués et qui mériteraient de l'être. Là, ça tombe bien, on peut avoir accès au film grâce à Netflix mais le film aurait pu être mieux écrit avec des blagues d'un goût parfois douteux à la place d'être vraiment très drôle. Ici la morale n'existe pas. Cela évitera à ceux qui n'ont pas envie de voir un film nian-nian d'être déçu. La part belle du film est effectivement la présence de Sam Claflin qui mérite beaucoup mieux de la part de Netflix.

Oui, Netflix, nous avons nos exigences. Certes, vous avez fait vraiment fort avec vos décors sublimes, mais au niveau de l'écriture et de l'inspiration sur des films moyens, on peut mieux faire et certainement être plus créatif. Sam Claflin, Olivia Munn et Joel Fry sont des crèmes d'acteurs. Pas de doute là dessus. Ils méritent le meilleur et qu'on se démène pour eux. Joel Fry est d'une drôlerie quand il joue celui qui lutte pour dormir. Exceptionnel. C'est La découverte du film. Il y a deux parties au film, la seconde partie est plus subtile.

Bande-Annonce :

Partager cet article
Repost0

Portrait de la jeune fille en feu

Publié le par Lulu Cineaddict

Portrait de la jeune fille en feu

Marianne est appelée pour peindre en secret le portrait d'Héloïse qui sort du couvent pour se marier et entre elles deux va naître une brève mais très jolie histoire.

J'ai eu un véritable coup de cœur pour ce film qui assurément méritait un autre traitement lors de la soirée des derniers Césars. La photographie est tellement belle, les décors sublimes, la plage est magnifique, les costumes parfaits, la lumière chaleureuse apporte une vraie profondeur, une autre dimension à l'histoire . Les scènes de peinture sont pleines de sens. La maîtrise de Sciamma est à couper le souffle. Les dialogues sont une réussite totale comme quand Héloïse et Marianne ont le don de se dirent leurs vérités qui les bouleversent à chaque fois que l'une arrive à percer à jour l'autre.

Portrait d'une jeune fille en feu raconte vraiment une belle histoire qui ne manque pas d'intensité est magnifiée par l'histoire d'Orphée et Eurydice. Impossible de ne pas être touchée au cœur. Le film mérite une vie prospère après sa sortie en salle et mérite d'être vu largement. Merlant et Haenel sont vraiment mises en valeur par leur réalisatrice et lui donnent le meilleur en démontrant chacune un grand talent. La scène de l'avortement  de Sophie est un déchirement. Sciamma est une immense réalisatrice qui nous livre une fresque immense pleine de poésie et d'émotions. Je me suis trompée un instant en croyant que Camille avait participé à la musique.

Banque-Annonce :

Partager cet article
Repost0

Dune (1984)

Publié le par Lulu Cineaddict

Dune (1984)

Trop impatiente de voir le Dune de Denis Villeneuve qui devrait faire l’événement et sortir le 23 décembre 2020, je me console en visionnant la version de Lynch de 1984. Et pour moi ça reste une claque malgré le temps qui a passé. En le visionnant on remarque un film qui marque une époque au bon sens du terme. L'histoire raconte le destin de Paul Atréides qui se bat pour être le digne héritier de son père en prenant conscience de ses dons.

Je l'ai vu dans une belle version pour la VOD et je n'ai pas regretté sa qualité. C'est un plaisir de voir les effets spéciaux et de voir ce qu'il en ressort par rapport à l'époque qu'il a marqué. Le niveau est très haut et demeure spectaculaire malgré les années et c'est là qu'on se dit que l'on tient vraiment un chef d'oeuvre. On s'amuse avec les effets utilisés les boucliers que l'on croirait sortis d'un Tétris et c'est complètement génial. On est pris dans un vent de nostalgie. 

Je trouve qu'on a demandé beaucoup à Kyle Maclachlan en lui demandant d'être crédible en chevauchant un vers géant ! La scène où il renifle ses mains pour sentir l'épice est surréaliste mais tel est le ton du film après tout. Je n'ai pas tout compris, il faudra que je me fasse expliquer vraiment le lien entre le vers et l'épice.

Sean Young, tout juste auréolée du succès de Blade Runner, fait une grande Chani et je trouve quand on voit son parcours qu'elle est vraiment sous-cotée aujourd'hui par rapport à ses capacités. Le détail amusant est de voir Alicia Witt enfant alors qu'aujourd'hui sa spécialité est de jouer dans les téléfilms de Noêl, genre que j'affectionne et qu'elle fait comme personne.

On adore particulièrement Sting avec son air de sadique qui est juste parfait, le voir jouer est la cerise sur le gâteau et il accompagne très bien Kenneth McMillan, épatant en Barron Harkonnen.

Oui, le film vaut, évidemment, le coup d’œil pour s'imprégner de son univers époustouflant et promettant une merveille avec les moyens de la technique actuelle dans la version 2020 avec un casting de folie pour Villeneuve.

L'occasion est de revoir le regretté Max Von Sydow qui nous a quitté il y a peu. 

Bande-Annonce :

Partager cet article
Repost0

Rogue One : A Star Wars Story

Publié le par Lulu Cineaddict

Rogue One : A Star Wars Story

J’ai enfin eu l’occasion de voir le film et j’ai trouvé l’histoire de Jyn très attachante avec son père et en particulier quand il l’appelle sa nébuleuse. Quand on pense qu’elle mène de front toute sa mission pour que ses souhaits se réalisent. Je trouve que l’histoire met beaucoup de choses à plat pour l’épisode 4 et est une parfaite introduction. On en sait plus sur la création de l’ Étoile de la Mort. J’ai vraiment aimé. Tout est pesé et maîtrisé avec du sens. Le casting est génial avec le grand Mads, Mads Mikkelsen 😻 Felicity Jones qui est toujours épatante, (toujours avec des femmes fortes parfaitement incarnées), et voir Diego Luna jouer me plaît toujours autant au fil du temps. Je n’ai pas pleuré, non, mais l’histoire a sa force. Que la force soit avec nous, faisons corps avec la force ! 😸

Bande-Annonce :

Partager cet article
Repost0