Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Discours

Publié le par Marie Cineaddict

Le Discours

Adrien a du mal à gérer la pause que lui impose son amie dans leur relation depuis un mois. Il attend une réponse à un message de sa part qui tarde à venir lors d’un repas de famille. Son futur beau-frère lui demande de faire un discours pour son mariage pour faire plaisir à sa sœur. Mais vu la place que tient Adrien dans la famille, il doute d’être à la hauteur et réfléchi. Sonia va-t-elle revenir

Un film plaisant, servi avec talent par Benjamin Lavernhe et Sara Giraudeau qui donnent tout leur peps et leur originalidans leurs rôles. Le discours final rentre vraiment dans les esprits car il est très beau. Un bon moment. C’est effectivement bien écrit et on se demande jusqu’au bout si Sonia revient.

Partager cet article
Repost0

Un homme en colère

Publié le par Lulu Cineaddict

Un homme en colère

H. se fait embaucher dans une société de convoyeurs de fonds en cachant un secret bien sombre. Il révèle d’excellentes aptitudes pour le postes. Et est vite considéré comme un héro aux yeux de ses collègues. Les raisons de sa présence restent secrètes.

On a trouvé très efficace la réalisation du film qui compose le film en chapitres qui développent peu à peu l’intrigue, sur des points de vue différents. On trouve un Jason Statham plus déterminé que jamais mais qui ne laisse rien au hasard. Ce Guy Ritchie est très bien construit et se laisse découvrir avec grand plaisir. Quel bon match Statham-Scott Eastwood ! Les réunir est une grande idée. Et puis revoir Josh Hartnett sur grand écran est un bonheur. Un acteur trop rare. Ce film est un parfait défouloir et est touchant en même temps.

 

 

Bande-Annonces :

Partager cet article
Repost0

Nomadland

Publié le par Lulu Cineaddict

Nomadland

Nomadland c’est le périple de Fern après la mort de son mari et la perte de son mari à bord de son van qu’elle a aménagé toute seule. Elle va rencontrer une communauté de nomades où l’entre-aide est reine. Pour autant Fern est très indépendante et son cheminement va la pousser jusqu’au bout d’elle même.

Quel film plein de poésie et d’images magnifiques de soleils. Il y a un contraste entre la beauté du soleil et les tâches du quotidien car le personnage principal est souvent mené à effectuer des tâches honorables, dures et dans la crasse avec force et courage. Le matériel, Fern le met de côté et vit de peu malgré ses différents postes de travail.

Fern est d’une force incroyable et est très touchante dans les conversations avec son amie malade Swankie qui part mourir seule et qui n’a  comme seul souhait que l’on jette des pierres au feu en sa mémoire. 
Le film bouleverse aussi par ses moments de communion intenses avec la nature. On est bouleversé également par le poème du mariage de Fren. Splendide. Il y a aussi la dédicace finale qui ne peut que toucher comme le film est dédié à ceux qui ont dû partir et que l’on retrouvera sur notre route. Profond ! Ce film est un bijou et une célébration de la vie. Francès McDormand est fantastique. Quel travail fourni par Chloé Zhao ! 

Bande-Annonce :

Partager cet article
Repost0

Conjuring 3

Publié le par Lulu Cineaddict

Conjuring 3

Les Warren doivent arrêter un sort puissant laissé sur des Totems. Durant l’exorcisme de David, Ed Warren fait une attaque cardiaque. Arne dit l’âme maléfique de le prendre à la place de David et des conséquences désastreuses vont se produire car Arne va tuer son propriétaire. Les Warren sont les seuls à pouvoir prouver la possession de Arne pour lui éviter la peine de mort.

Conjuring 3 est surprenant car sous la trame de l’enquête, il se révèle très romantique. Il est même plus romantique que horrifique. Et c’est ce que j’aime. Il y a des phrases, des gestes qui restent à l’esprit et ça change et c’est tant mieux. On revient sur la rencontre de Lorraine et Ed et c’est tout simplement adorable. On est vraiment fan du couple formé par Patrick Wilson et Vera Farmiga qui montre plus que jamais leur alchimie à l’écran. Dans la franchise, Conjuring, quand il y a Annabelle et La Nonne, on n’aime pas trop quand ils ne sont pas présents.

Bande-Annonce :

Partager cet article
Repost0

Billie Holiday, une affaire d’état

Publié le par Lulu Cineaddict

Billie Holiday, une affaire d’état

Billie Holiday, une affaire d’état raconte comment la célèbre chanteuse a été traquée par le gouvernement parce qu’elle était accusée d’insister le peuple à se rebeller avec sa chanson Strange Fruit qui raconte les horreurs subies par le peuple noir. La chanson parle de corps pendus aux arbres, de corps brûlés. Du coup on lui interdit de la chanter son titre sous peine de perdre sa license. Elle oublie son enfance malheureuse et sa vie amoureuse chaotique dans l’héroine ce qui tend une perche au gouvernement pour la poursuivre prétextant une chasse à la deogue. Dans son malheur, Billie va faire la connaissance de James qui va bouleverser les choses.

Le film met en avant des faits qu’il faut connaître. Billie Holiday est un personnage touchant et fort à la fois. Il y a des choses qui ne doivent pas tomber dans l’oubli. Ce qui est inquiétant c’est que des décénies après on ne peut que constater qu’il n’y a pas eu de progrès de faits et que le film fait écho à l’actualité brûlante. Et c’est une bonne chose. Les acteurs sont remarquables. Andra Day (comme Lady Day, elle porte un nom prédestiné) est fantastique. Trevante Rhodes ( découvert dans le magnifique Moonlight) a un rôle plein de surprise et est décidément très charmant ! Ils sont à suivre de très près ! 

Bande-Annonce :

Partager cet article
Repost0

Sans un bruit 2

Publié le par Lulu Cineaddict

Sans un bruit 2

Vu en Avant-première ce vendredi. 
La suite de Sans un bruit revient sur les premiers jours de l’invasion et nous permet de suivre la course à la survie de la famille. 

On a adoré de bout en bout cette deuxième partie qui met toujours en avant un jeu silencieux qui met une atmosphère très spéciale, géniale. Krasinski est au top. Avec Emily Blunt, ils font vraiment la paire pour notre plus grand plaisir. En plus, en rajoutant Cillian Murphy au casting, on a un superbe cadeau avec son rôle qui lui colle à la peau. Ce n’est que du bonheur avec un très beau message sur la filiation. Oui, quoi de plus normal que de croire en ses enfants... Le film est vraiment très bon.

Bande-Annonce :

Partager cet article
Repost0

Sons Of Philadelphia

Publié le par Lulu Cineaddict

Sons Of Philadelphia

Peter et Michael sont impliqués dans la mafia de l’IRA depuis l’enfance et Peter veille sur Michael qui est très provocateur et s’attire les ennuis. Ils sont très proches mais une info que Peter reçoit du côté italien risque de changer les choses si elle s’avère vraie.

On a tout simplement adoré le film car il y a une opposition totale entre Michael et Peter qui des caractères opposés et des apparences trompeuses. Peter est un peu une armoire à glace fan de boxe mais très posé et très réfléchi malgré le traumatisme de son enfance. Michael est une tête à claque qui ne pense pas aux conséquences de ses actes qui déclenche des drames. L’histoire de Jimmy est très touchante. La fin est un vrai tournant dans la vie de Peter qui peut lui changer la donne, même s’il semble un peu perdu sans sa famille ... Un film intéressant dans laquelle Matthias Schoenaerts la joue entre force et sensibilité, ce qu’on aime beaucoup chez lui. Il a une telle palette de jeu, cet acteur que l’on ne peut que l’adorer. Un film surprenant et captivant.

Bande-annonce :

Partager cet article
Repost0

The Father

Publié le par Lulu Cineaddict

The Father

The Father est l’adaptation d’une pièce écrite par Florian Zeller qu’il a adaptée pour le cinéma. Elle y raconte la dégradation de l’état d’Anthony atteint de démence. 
Le casting, la mise en scène sont prodigieux ! On joue avec le temps pour nous plonger dans l’état mental d’Anthony et le résultat est remarquable. On est troublé par les détails qui apparaissent petit à petit et ça frappe les esprits. Anthony fait quand même mal au cœur quand il est laissé en maison spécialisée par Anne qui doit partir pour Paris, mais la situation est trop ingérable pour elle. Mais Anthony nous fend le cœur avec ses pertes de repères,quand il s’enfonce et puis il y a aussi  le fait qu’a un moment il réclame sa maman en pleurant. Impossible de ne pas craquer et pleurer avec lui. Quelle émotion. On a du grand Anthony Hopkins. Florian Zeller fait preuve d’une telle maîtrise dans la narration qu’on n’a qu’une envie c’est de voir son prochain film The Son avec Hugh Jackman et Laura Dern. On a hâte ! The Father est un très grand film.

Bande-Annonce:

Partager cet article
Repost0

Drunk

Publié le par Lulu Cineaddict

Drunk

Drunk c’est l’histoire de Martin, Nikolaj, Tommy, et Peter qui décident de mettre  en application une étude norvégienne qui dit que la clé du bien-être serait d’avoir 0,5 g d’alcool dans le sang. 
Si dans un premier temps les résultats s’avèrent être positifs, à la long on atteint vite la déchéance.

J’ai un point de vue très mitigé sur le film. Il est parfaitement joué et on adore voir Mads interpréter Martin. Mais la question est pour la jeunesse car on y fait pas mal l’apologie de l’alcool et à mon avis ça fait la controverse. Après on voit vraiment les effets de l’alcool sous tous les angles, rien n’est éludé. Le fait que Peter propose de l’alcool à un oral du bac pour le détendre et que ça marche me gène énormément. 
Et puis il y a la fin floue sur Martin et son devenir quand il se jette à l’eau qui ne laisse pas indemne. Drunk est fort. Et je regrette fortement un projet de remake avec DiCaprio qui me semble ridicule et irrespectueux envers Mads Mikkelsen.

Bande-Annonce :

Partager cet article
Repost0

Falling

Publié le par Lulu Cineaddict

Falling

John et Willis entretiennent une relation de père et fils conflictuelle. D’autant que Willis n’accepte pas l’homosexualité de son fils. Les choses ne s’arrange pas avec l’ Altzeimer et son cancer. Willis ne peut plus gérer sa ferme, ses chevaux. Sa mémoire s’altère. John fait une pose dans sa carrière pour prendre soin de lui et mettre les choses à plat. Mais pas facile avec Willis qui se rebelle. John fait tout pour apaiser la situation et préserver sa famille alors que de vieilles blessures s’ouvrent pour lui et son père car il a perdu sa mère très jeune.

Viggo Mortensen nous livre une première réalisation très forte et marquante. On est touché par le temps de la petite enfance avec des souvenirs d’une mère heureuse jusqu’à ce que que ça se gâte à cause d’un père trop violent. Lance Henriksen est à la fois révoltant et bouleversant. Ce qui frappe aussi c’est la tempérance de John qui est remarquable face à son père. Malgré tout il y a un respect pas de suite mutuel. Et ce qui bouleverse surtout c’est le chemin que les deux vont parcourir pour trouver le chemin vers la compréhension de l’autre. Il y a ce fameux geste que Willis a envers sa petite fille avant de partir qui veut beaucoup dire et émotionne. Ce film est d’une force et souligne bien la complexité des liens parents-enfants. Viggo Mortensen signe un coup de maître et n’aurait pas dû attendre vingt ans avant de commencer sa carrière de cinéaste qui s’annonce très  prometteuse. Viggo est parfait et peut tout faire pour notre plus grand plaisir.

Bande-Annonce :

Partager cet article
Repost0

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 > >>