Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les nuits de Mashhad

Publié le par Marie Cineaddict

Les nuits de Mashhad

Une journaliste vient enquêter sur une série de meurtres sur des prostituées dans Mashhad. Elle s’infiltre et parvient à s’échapper des griffes du tueur. Quelle en sera l’issue pour cet individu qui semble soutenu par toute une communauté ?

Le film est bel et bien suffoquant et inquiétant. Que dire d’autre quand il s’agit d’une histoire de 17 meurtres et de dérive d’un extrémisme religieux. Cela est juste terrible car il montre encore combien la condition de la femme est fragile. L’actrice auréolée du prix d’interprétation féminine à Cannes cette année pour ainsi nommer Zar Amir Ebrahimi est fantastique car son personnage ne manque pas de caractère malgré les embûches. Un film fort. Très fort. 

Bande-Annonce du film Les Nuits De Mashhad :

Partager cet article
Repost0

Peter Von Kant

Publié le par Marie Cineaddict

Peter Von Kant

Peter rencontre Amir par le biais de Sidonie et c’est le coup foudre. Il le prend sous son aile, en fait une star. Seulement ce coup de foudre n’est pas vraiment réciproque. Peter a sa manière d’aimer. Amir la sienne. Peter vit mal la situation.

J’ai trouvé que le film valait le coup pour Denis Ménochet qui explore l’amour à sens unique et puis pour Isabelle Adjani qu’on a beaucoup de plaisir à retrouver. J’espère qu’elle va se remettre à tourner plus souvent à présent ! Ménochet a droit à un plan ultime de toute beauté, vraiment magnifique. Le personnage d’Amir est trop superficiel pour être intéressant, alors qu’il est sensé avoir une fêlure importante à cause de son histoire familiale. Stefan Crepon joue un Karl très inquiétant, limite esclave qui a une sortie de jeu mémorable. Le film bénéfice de très beaux décors. Le réalisateur est fidèle à ses acteurs et c’est une belle surprise de retrouver Hanna Schygulla après Tout s’est bien passé. Et si pour changer François Ozon racontait une histoire d’amour positive ?

Bande-annonce de Peter Von Kant :

Partager cet article
Repost0

En roue libre

Publié le par Marie Cineaddict

En roue libre

Louise rencontre Paul alors qu’elle est en crise d’angoisse et reste bloquée sans raisons dans sa voiture sans pouvoir en sortir. Paul veut braquer sa voiture pour venger la mort de son frère … Par la force des choses il kidnappe Louise. C’est le début de toute une épopée.

Les deux vont apprendre à se connaître et au final s’apporter beaucoup et s’aider à avancer. Paul est le fils que Louise n’a plus car le sien est parti en Australie. Ce film est en fait une bouffée d’air frais. On repense à la scène d’observation des étoiles au travers du toit découpé de la voiture. Il y a la folie de l’autostoppeuse, originale. Et beaucoup plus encore. Les dialogues sont très réussis et la dynamique apportée par Fois et Voisin est parfaite. Ils nous embarque dans leur périple fou avec délice. Oui, il s’agit d’un film qui fait du bien et invite à se délester de ce qui nous pèse.

Bande-Annonce d’ En roue libre :

Partager cet article
Repost0

Ennio

Publié le par Marie Cineaddict

Ennio

Ennio est un documentaire sur Ennio Morricone par Giuseppe Tornatore. Et ça vaut le détour car on réalise tellement l’ampleur de son œuvre est grande que ça nous colle des frissons. Quand on songe à toute sa collaboration avec Sergio Léone … Avec Joan Baez ( Here’s to you ). Son travail sur Gabriel’s Oboe, qui est selon moi la plus belle musique du monde, ou encore sur Il était une fois en Amérique pour ne citer que compositions favorites. Son œuvre est si vaste, si expérimentale qu’elle ne peut que toucher. Quand on pense qu’il a aussi travaillé sur The Thing de Carpenter ! Morricone aurait dû avoir l’Oscar pour Mission.
Bref, on s’incline devant tant de génie et on savoure ! Respect .

Bande-annonce d’Ennio

Partager cet article
Repost0

Les goûts et les couleurs

Publié le par Marie Cineaddict

Les goûts et les couleurs

Marcia, chanteuse, cherche à protéger l’héritage musical de Daredjane. Elle retrouve son ayant-droit, Anthony, mais leur sensibilité artistique n’est pas la même. Daredjane va les rapprocher mais les différents sont-ils inconciliables ? 


Gros coup de cœur pour ce film et l’écriture des personnages, des textes originaux. Ce voyage au cœur de la perception musicale. Celle qui nous fera aimer une musique ou non. On brasse des univers complets, entre chansons à texte, pop, électro, et cela fait du bien. Le film est riche. Et quand on pense à tout le travail pour créer une vie artistique entière pour créer Daredjane à travers les époques, on dit chapeau bas ! Pour moi, Judith Chemla, (Daredjane) est une découverte, alors que sa carrière est déjà bien entamée depuis de nombreuse année, mais là, elle irradie. Rebecca Marder, nous montre une jolie facette de ses talents, ici avec le chant et on sent qu’elle n’a pas fini d’étonner. Elle est fantastique. Félix Moati a un plus qui rend ses personnages attachants à chaque fois en choisissant ses rôles avec soin. Ce film est un vrai plaisir !

Bande-Annonce Les goûts et les coule

Partager cet article
Repost0

Black Phone

Publié le par Lulu Cineaddict

Black Phone

Dans les années 70, Finney est victime de l’Attrapeur, mais à travers un téléphone, les autres victimes de celui-ci n’ont pas dit leur dernier mots. La sœur de Finney sera-elle capable de l’aider grâce aux visions qu’elle a dans ses rêves. L’heure de la vengeance a-t-elle sonnée ?
Le film est une réussite totale. Ethan Hawke est terrifiant avec ses masques. Les sursauts sont au rendez-vous. Ce que je retiendrais du film est cette atmosphère des 70’s qui habille le film. Cet esprit de vengeance et de combativité positif qui donne la patate. Les références à Massacre à la tronçonneuse et Opération Dragon et le fameux débat qui est posé. Quel est le meilleur des deux films ? Au sortir du film, on a qu’une envie, voir les deux films et de mieux connaître les films des années 70. Black Phone a tout de bon. Joe Hill, le fils de Stephen King, auteur de la nouvelle qui a servi à faire le film ne manque pas de talent. Le personnage de Gwen a un potentiel de développement incroyable !

Bande-annonce du film Black Phone :

Partager cet article
Repost0

Incroyable mais vrai

Publié le par Marie Cineaddict

Incroyable mais vrai

Incroyable mais vrai raconte l’histoire d’un couple qui fait l’acquisition d’une maison qui est spéciale et détient des pouvoirs qu’on n’oserait espérer par le biais d’un de ses conduits. Jusqu’où le couple va-t-il être mené dans cette aventure ? Le suspens est à son comble.
Je ne trahirais pas le secret de la maison pour que le lecteur de ce billet garde le plaisir de la découverte, mais une chose est sûre c’est que Quentin Dupieux va loin dans ses investigations. Toujours très proche de la nature, le réalisateur renvoie à notre condition d’être humain, à notre folie avec un film profond, en somme, intelligent, et plus dramatique que Les Mandibules. Barré et intriguant !

Bande-annonce du film Incroyable mais vrai :

Partager cet article
Repost0

Elvis

Publié le par Lulu Cineaddict

Elvis

Elvis raconte l’histoire d’Elvis Presley sous le point de vue du colonel Tom Parker, son impresario. Le colonel, alias le roi de l’entourloupe.

Est-ce j’ai aimé ce biopic de Baz Luhrmann ? Assurément ! J’ai adoré la manière de dépeindre Elvis comme un amoureux du Rythme and Blues et du gospel parce que ça laisse entrevoir toute la profondeur de l’âme de l’artiste, sans tricher. Elvis était un précurseur. Il a ouvert la voie à une Amérique plus ouverte , plus tolérante … 
Ce qu’on aime le plus, c’est retrouver cet état d’excitation, cette fascination. On retrouve cet état de transe cher à Luhrmann comme si le cinéma ne pouvait pas être s’il ne conduisait pas à l’état de transe et c’est magique comme un gospel peut nous transporter. C’est fort au point qu’on comprend mieux pourquoi Elvis a marqué son époque et la déclaration d’amour au chant qu’il fait est des plus touchante. Austin Butler est fantastique et accède au rang d’icône en incarnant Elvis à la perfection. Tom Hanks nous fait bel et bien saisir toute l’ignominie du colonel, il est incroyable. La Bande originale est a l’art de puiser dans le passé tout en apportant une touche contemporaine.

Bande-annonce du film Elvis :

Partager cet article
Repost0

Le chemin du bonheur

Publié le par Marie Cineaddict

Le chemin du bonheur

Le chemin du bonheur, c’est l’histoire de Saül qui projette de faire le film de sa vie par son petit protégé, Joakin. Il a survécu enfant à la Shoah en Autriche en passant par la Belgique. Il tient un café-restaurant qu’il anime aussi au gré de sa passion pour le cinéma. Il tombe sous le charme d’Hannah projectionniste passionnée de cinéma comme lui.

On est tombé en amour pour ce film qui est plein de clins d’œils cinématographiques en passant par Truffaut, Godard, Kubrick, Scorsese, Spielberg entre autres lors des jeux de devinettes proposées par Saül avec à la clef des repas gagnés. Simon Abkarian confirme son statut de soleil. Son personnage est le lien qui réuni une vraie famille de passionnés et c’est beau ! 
Pascale Arbillot est particulièrement émouvante dans son rôle de projectionniste qui cache un lourd secret qui la ronge. Nous avons droit à un vrai spectacle au sein du Déli’. Ce film appelle aussi à trouver le chemin du pardon. On ressort les yeux écarquillés avec encore plus d’amour et d’envie de cinéma. Avec une pensée pour les cinémas d’arts et essais, ceux qui passent de vieux films. Avec des regrets que mon ancien cinéma le Colisée à Colmar ait fermé ( car il avait sa place, une belle place ).

Bande-annonce du film Le chemin du bonheur :

Partager cet article
Repost0

Top Gun Maverick

Publié le par Marie Cineaddict

Top Gun Maverick

Pete est de retour à Top Gun pour sélectionner une équipe pour une nouvelle mission et la former. Problème de taille, parmi les pilotes se trouve le fils de Gooze. Il avait promis à sa mère de ne pas le mettre en danger or là il sait qu’il y aura des pertes …

Une suite à Top Gun qui s’avère déjà un succès colossal et mérité. Trente-six ans plus tard on boucle la boucle avec une histoire qui correspond à nos attente et plus profonde que cela aurait été espéré. On a le bonheur d’avoir des retrouvailles avec Val Kilmer qui contiennent leur lot d’émotion, avec une mise en valeur de l’acteur qui est complètement géniale et mérité. Une sorte d’hommage à la hauteur de ce qu’a été l’acteur pour le cinéma et c’est pour notre plus grand plaisir. Très envie de voir au plus vite son documentaire, Val. Le film est dédié à Tony Scott qui a enfin l’hommage qui lui est due. Tout n’est que justice. Tom Cruise et Miles Teller m’ont fait pleurer, tellement le lien avec Goose est encore fort. Jennifer Connelly en cast est une remarquable idée. Et puis Lady Gaga frappe encore les esprits avec son titre Hold My Hand. Le côté très rock des musiques additionnelles telles que Get it on de T. Rex, ne m’a pas échappé et ça électrise ! Et oui, Tom Cruise réussit l’exploit de faire revenir les gens au cinéma, et c’est tout simplement magnifique !

 Bande-Annonce de Top Gun Maverick :

Clip de Lady Gaga Hold My Hand :

Partager cet article
Repost0

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 > >>