Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Monsoon ( Mousson tropicale )

Publié le par Marie Cineaddict

Monsoon ( Mousson tropicale )

Kit est de retour à Saigon pour un voyage particulier car il cherche l’endroit idéal pour disperser les cendres de sa mère. L’occasion de renouer avec son passé, ses origines, mais aussi de trouver une stabilité sentimentale en la personne de Lewis. Son voyage à Saigon ne manque pas de richesse.

Un film intéressant avec un joli rôle à la clé pour Henry Golding qui joue un voyage profond au fond de soi-même tout en découvrant une culture. La scène de la conception de l’infusion au lotus est un rituel impressionnant et à découvrir. Le détail marquant est l’importance de la circulation des deux roues à moteur. Henry Golding et Parker Sawyers sont beaux. Le film est disponible sur Ciné+ .

Partager cet article
Repost0

L’évènement

Publié le par Marie Cineaddict

L’évènement

L’événement, c’est l’histoire d’Anne en 1963, enceinte alors qu’elle pense études et amusement. Elle ne veut pas garder cet enfant qui arrive au mauvais moment. Elle veut donc avorter. Avorter est alors passible de prison car la loi ne le permet pas Comment va-t-elle s’y prendre. Son projet conforme à ses souhaits va-t-il aboutir ?

Anne est prête à tout mais son projet est clairement semé d’embûches. Le film est puissant dans la détermination de son personnage. Pour moi, il va de soi qu’une femme devrait avoir le droit de choisir ce qu’elle veut faire de son corps pour ne pas subir et vivre une expérience malheureuse. Parce qu’une naissance devrait être le plus beau cadeau de la vie. Et je sais de quoi je parle car c’est un cadeau que la vie ne me fera jamais. J’en suis convaincue. Pour moi ce film a été comme un coup de massue mais qui m’a bel et bien confortée dans mon idée. Souhaitons à Anamaria Vartolomei une très belle route en étant bien entourée même si ce n’est pas une débutante car elle ne manque pas de talent. Un film d’une grande importance par les temps qui courent. Le cinéma d’Audrey Diwan ne me laisse décidément pas indifférente …

Bande-annonce du film L’événement :

Partager cet article
Repost0

La page blanche

Publié le par Marie Cineaddict

La page blanche

Eloïse se retrouve sur un banc et a tout oublié de qui elle est. Elle se met en quête de  savoir qui elle est. Elle sera aidé de Sonia et Moby Dick pour reconstruire le puzzle de sa vie.

On passe un excellent moment grâce aux personnages attachants de la BD interprétés par une pléiade d’acteurs plus amusants les uns que les autres. L’écriture est très originale. Sara Giraudeau est fantastique dans son rôle de vendeuse de livre qui se rêve créatrice de vin. Deladonchamps a tout un univers de développé pour son personnage lui aussi. Moby Dick et Eloïse se sont bien trouvé. Grégoire Ludig arrive à jouer le rôle d’un goujat qui ne manque pas de sympathie. 
Ce film fait partie de mes coups de cœur de l’année avec ses personnages hauts en couleurs et son écriture, son originalité. Parce qu’on devrait tous oublier un temps la mémoire pour mieux la retrouver. Ce film fait un bien fou ! Que du bonheur . La légèreté d’un air d’accordéon en plus.

Bande-annonce du film La page blanche :

Partager cet article
Repost0

Revoir Paris

Publié le par Marie Cineaddict

Revoir Paris

Vu en avant-première samedi 20 août. Mia et Thomas sont des survivants des attentats de Paris et ont du mal à reprendre une vie normale après la tragédie. Ils étaient voisins de table lors de la soirée et se retrouvent par le biais d’une association. Mia recherche un cuisinier qui lui a tenu la main lors de la tragédie. Va-t-elle le retrouver ? Mia va-t-elle réussir à refaire quelque chose de nouveau de sa vie ?

D’amblée ce qui marque, c’est le travail sur le son. Le bruit de l’orage, de la pluie. Le travail de recherche des souvenirs pour se réapproprier son histoire. Le sens du détail ou tout compte. Ce qui rend l’histoire plus touchante. Et puis, il y a les témoignages des autres personnes présentes dans le restaurant, chacun a son traumatisme qu’il essaye de guérir grâce à l’association. Virginie Efira est lumineuse sans phares. Et le personnage de Benoit Magimel est positif même s’il a du mal à se remettre de ses blessure car la réparation prend du temps. Un autre personnage mystérieux prend la lumière en pleine ville lumière, celui d’Assan, cuisinier en situation irrégulière qui devient un pieds d’encrage car il a joué un rôle déterminant au pire moment. Oui, le film est lumineux en plein obscurantisme et les larmes de Félicia sont bouleversantes lorsque celle-ci parvient au bout de sa quête. Persuadée que le rôle de Mia sera déterminant pour Virginie Efira, car un rôle comme cela n’est pas anodin. Ce film a quelque chose de réconfortant. Le film a été fait pour le frère de la réalisatrice, survivant lui-même.

Bande-annonce de Revoir Paris

Partager cet article
Repost0

L’année du requin

Publié le par Marie Cineaddict

L’année du requin

À la Pointe, une autre catastrophe arrive après la Covid, c’est l’année du Requin à cause du réchauffement climatique. Maja compte prendre en charge l’affaire alors qu’elle devrait prendre sa retraite à la gendarmerie. Ce ne sera pas de tout repos pour elle …

En fait, je ne m’attendais pas du tout à un traitement du sujet de ce genre, je m’attendais à une pure comédie, un pastiche.  Cela dit, ma surprise fut très agréable car nous pouvons être fiers d’avoir notre Dents de la mer purement et simplement français avec tous les ingrédients qu’il faut sans oublier la qualité parce que le rendu est impeccable. On reste impressionné par le maquillage du passage à tabac de Marina Foïs quand son personnage s’est fait prendre à partie par les jumeaux de la deuxième victime. Il y a de l’humour manié avec subtilité et intelligence dans ce film pour un très bon moment de cinéma qui incite à la curiosité. Soyons curieux !

Bande-annonce de L’Année du Requin : 

Partager cet article
Repost0

The Thing

Publié le par Marie Cineaddict

The Thing

En 1982 une équipe de chercheurs en Antarctique découvrent un alien sous la glace et les conséquences sont catastrophiques car celui tue sa victime en copiant son apparence. 

Impossible de manquer cette collaboration entre Kurt Russell et Carpenter qui se restent fidèle avec raison. Ils forment un beau tandem. Ce qu’on adore par-dessus tout dans le film c’est la qualité des effets spéciaux a l’ancienne qui est précieuse et très artisanale comme on en fait plus aujourd’hui et c’est un vrai plaisir. C’est cela qui fait la raison pour laquelle j’affectionne ce film d’horreur plus qu’aucun autre. Il est unique.

Bande-annonce de The Thing : 

Partager cet article
Repost0

Nope

Publié le par Marie Cineaddict

Nope

À la suite du décès de leur père, OJ et Emerald, dresseurs de chevaux pour le cinéma, découvre qu’un extraterrestre se cache dans un nuage. Le voisinage est décimé. Décision est prise de prendre des images pour Oprah Winfrey. Vont-ils venir à bout du problème. Angel et Holt se joignent à eux dans cette aventure.

Le projet est ultramoderne et le choix de mettre en avant une héroïne comme Emerald l’est tout autant. Un savant mélange de science fiction et de western et le tour est joué pour régaler le spectateur même si le film aurait gagner à avoir plus de rythme encore en étant raccourci. Au final on comprend les choix artistiques et la fin est à cent pour-cent réussie. Le film fait du bien assurément et on sait comment le mélange des genres est difficile donc on salue la prise de risque évidente. Ce film est dans l’air du temps et sympathique.

Bande-Annonce de Nope :

Partager cet article
Repost0

La belle saison

Publié le par Lulu Cineaddict

La belle saison

La belle saison se passe en 1971 et raconte l’histoire de Carole et Delphine. Carole est professeur, et Delphine fille de paysans dévouée à sa ferme. Elle s’aiment et Carole quitte son homme et Paris pour Delphine. Mais la mère de Delphine refuse leur relation. Delphine va-t-elle quitter sa ferme pour suivre Carole ?

Un film important pour toutes les femmes et les féministes à l’heure où le droit à l’avortement est remis en cause aux États-Unis. Le film date de 2015 mais est d’autant plus important aujourd’hui pour les combats des femmes . Le casting est exceptionnel. Cécile de France est magistrale. Son personnage est le porte-parole de la voix des femmes de l’époque. Que dire d’Izia, qui devrait jouer plus régulièrement tellement elle est prodigieuse. On aime le caractère bien trempé du personnage de Laëtitia Dosch, exemplaire. Ce film est tellement important aujourd’hui.

Bande-Annonce de La Belle Saison :

Partager cet article
Repost0

Citizen Kane

Publié le par Marie Cineaddict

Citizen Kane

Charles Kane, puissant magnat de la presse, meurt en prononçant les mots « bouton de rose » et s’en suit une enquête pour tenter de découvrir de quoi il s’agit. Ses femmes, ses connaissances, ceux qui on travaillé pour lui ignorent de quoi il est question . Kane va-t-il emporter son secret dans sa tombe ?

Citizen Kane est un pur chef d’œuvre. Je ne connais pas bien le travail de Welles mais il en impose énormément de part sa stature son charisme et la maîtrise de son travail. Les décors et les costumes sont sublimes. La caméra est elle aussi d’une maîtrise folle à l’image des plans qui montre la hauteur de l’opéra au moment où l’épouse de Kane commence ses représentations scéniques. L’opéra et le palais de Kane sont magnifiques. On est marqué par le caractère trempé de Kane avec les gens qui l’entoure, le besoin de posséder, contrôler son monde et pourtant, il est emprunt de bonnes idées avec sa soif de vérité dans son travail. Et aussi, contrairement à ce qu’on pourrait le penser Charles Kane a du coeur et on ne manque pas de le comprendre quand on comprend enfin ce que signifie « bouton de rose ». Quoi de plus précieux que ce qui nous rattache à nos souvenirs, nos trésors d’enfance … Et oui, ce détail rend Citizen Kane précieux et particulièrement cher à mon cœur. 

Bande-Annonce de Citizen Kane :

Partager cet article
Repost0

Nos plus belles années

Publié le par Marie Cineaddict

Nos plus belles années

Nos plus belles années c’est l’histoire de Katie et Hubbell. Katie qui encouragera Hubbell à écrire son premier roman et le portera tout aussi fort que ses convictions politiques. 

Ce qui est touchant dans l’histoire, c’est ce portrait de femme forte jouée par Barbara Streisand, très amoureuse d’un homme qui ne l’aime pas de la même façon et pourtant ce n’est pas faute de se battre pour jusqu’au point de non retour. Mais l’histoire de Katie et Hubbell est si riche qu’elle vaut la peine qu’on s’intéresse à elle même si Katie aurait mérité un destin plus positif. Franchement, on a envie que son histoire avec Hubbell fonctionne. Barbara Streisand et Robert Redford ont une belle alchimie .

Bande-Annonce du film Nos Plus Belles Années :

Partager cet article
Repost0

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 > >>