Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Spectre

Publié le par Lulu Cineaddict

Spectre

Au cours de sa mission Bond retrouve White qui lui fait promettre de protéger sa fille Madeleine Swann avant de se donner la mort. Il va devoir la retrouver grâce à l'aide de Q. Bond va remonter jusqu'à l'organisation Spectre qui veut changer l'ordre de la sécurité dans les pays et tout contrôler et également supprimer les postes des agents double zéro. L'agent 007 ne sera pas au bout de ses surprises quand il en saura plus sur les agissements passés de l'organisation en rencontrant Ernst Stavro Blufeld.

Encore un opus essentiel dans l'ère Craig car on y explique beaucoup de choses importantes et cela rend cet épisode passionnant. Les épisodes s'imbriquent et c'est d'autant plus intéressant et riche. On adore d'autant plus. Ben Whishaw fait un Q plein de malice. Waltz est parfait dans son rôle. On félicite Léa Seydoux pour l'allure qu'elle donne à Madeine Swann et elle n'a point à rougir de sa prestation, elle a assuré dans un personnage plein de mystères. Fière, elle peut l'être. 

Non, résolument on n' est pas prêt à dire au revoir à Craig dans le rôle de Bond après Mourir peut attendre après tout ce qu'il a donné. Tant de réalisme et de développement dans son personnage, très attachant, psychologiquement développé de manière extraordinaire. Craig a tout donné durant ses années de bons et loyaux services. Blessé deux fois, sur Casino Royale (deux dents cassées et bouche en sang) plus une fois sur Mourir peut attendre (ligaments à la cheville nécessitant une opération). Il mérite les honneurs et plus encore. Daniel Craig est assurément mon James Bond préféré.

Bande-Annonce :

Partager cet article
Repost0

120 battements par minute

Publié le par Lulu Cineaddict

120 battements par minute

120 Battements Par Minutes, c'est l'histoire de Sean et Nathan, militant contre le SIDA pour Act Up Paris, dans les années 90 où le SIDA fait des ravages car il n'y a pas encore de traitement convenable.

L'histoire est vraiment bouleversante dans un combat qu'ils arrivent à mener sans baisser les bras. Les mots manquent pour raconter ce par quoi ils sont passés pour se faire entendre. Il a fallu l'affaire du sang contaminé pour qu'ils soient acceptés. Les méthodes utilisées étaient contestées mais que fallait-il d'autre pour se faire entendre quand on sait qu'on est en phase terminale de la maladie et qu'on a plus rien à perdre et que tous les enjeux sont là. Il y a une énergie spectaculaire. Puis l'histoire de Sean et Nathan qui vont s'aimer jusqu'au bout.

Sean et Nathan sont interprétés par des comédiens formidables, respectivement Nahuel Perez Biscayart et Arnaud Valois qui mériteraient d'être plus vus maintenant. On est marqué à vif par leurs prestations, l'histoire de leur personnage. Il y a la transformation physique impressionnante de Nahuel. Chers producteurs, faites nous profiter de comédiens de talent. Adèle Haenel est fantastique et montre déjà son caractère qui fait sa force. Ce film est fort pour ne jamais oublier ce qu'il s'est passé en dépit des progrès et a le mérite de soulever l'attention sur le fait que la maladie existe toujours et que les mœurs ont changé mais la maladie continue de faire des contaminés de manière importante.

Bande-Annonce :

Partager cet article
Repost0

Skyfall

Publié le par Lulu Cineaddict

Skyfall

Skyfall nous montre Bond qui doit protéger M d'une de ses anciennes recrues, Raoul Silva, sans foi ni loi, qui met à mal la sécurité du pays pour se venger. Bond s'entoure d'une nouvelle équipe avec Mallaury, Moneypenny, et un nouveau Q pour parvenir à extraire M dans un endroit personnel qui le ramène a ses souvenirs d'enfance, son orphelinat.

Ce Skyfall est très fort car on ne sait plus à présent lequel de Casino Royale avec Vesper, Quantum of Solace avec Mathis, et maintenant Skyfall avec M est le plus émouvant car du point de vue des émotions, on est servi sous l'ère de Craig qui se montre bien plus humaine que ce que son armure veut bien nous laisser croire. Et c'est pour ça qu'on aime Bond. Là, il y a une vraie volonté de renouveau par le destin du personnage de M. Une page se tourne et l'action est plus que jamais au rendez-vous avec des moments explosifs qui tiennent en haleine. Javier Barden fait un vilain remarquable, en jouant avec son physique de manière réussie. Un de ces vilains qui porte les stigmates de son passé peu glorieux et qui le pousseront à la vengeance. Cela lui donne du caractère. Ce qui est intéressant dans cet opus, c'est qu'on est amené à douter des capacités de Bond et que en même temps, il est plus que jamais paré pour l'aventure. Son personnage est complexe et passionnant. Ici, Adèle signe un des plus beaux génériques et il est plus que jamais encré dans l'histoire du cinéma. Du grand spectacle. Un excellent cru.

Bande-Annonce :

Partager cet article
Repost0

Resistance

Publié le par Lulu Cineaddict

Resistance

Resistance est l'histoire peu connue du Mime Marceau qui s'engagea dans la résistance avec son frère et sauva 123 enfants juifs ( et plus ) pendant la seconde guerre mondiale, grâce à son art et sa force il réussit à en faire passer du côté de la Suisse.

C'est l'histoire d'un homme extraordinaire et fantastique que je ne connaissais pas jusqu'alors. Resistance aurait dû sortir au cinéma mais grâce à Canal Plus on a pu le voir grâce à son nouveau label Première. Jesse Eisenberg est fantastique dans le rôle et a déjà vu ses capacités à surprendre dans Insaisissables mais là l'enjeu est tout autre. Il est temps de rendre hommage à quelqu'un de merveilleux et il faut que son histoire soit connue de tous. Il a tellement apporté. C'est d'une émotion qui donne des frissons. Eisenberg est en état de grâce. C'est tellement positif, il y a tellement de bonté que c'est un hymne à la vie. C'est un film très important, essentiel. Pour ne jamais oublier. L'équipe du film peut être fière. Ce film est un magnifique devoir de mémoire réalisé. Clémence Poésy bouleverse également avec son personnage. Matthias Schweighöfer que l'on adore joue un Klaus Barbie qui glace le sang. Impossible de ne pas être touché et puis en plus il y a cette histoire d'amour irréalisable qui fend le coeur ... Que l'esprit du Mime Marceau perdure. J'attendais énormément du film en attendant une sortie française et je n'ai absolument pas été déçue. C'est un grand moment.

Bande-Annonce :

Partager cet article
Repost0

Quantum of Solace

Publié le par Lulu Cineaddict

Quantum of Solace

Dans Quantum Of Solace, on retrouve un Bond qui cherche à se venger de ceux qui ont pousser Vesper à le trahir. Il est aussi à la recherche d'un certain Dominic Greene qui sous des couverts d'une organisation prive d'eau toute une population d'Amérique du Sud. Bond va trouver en Camille son égale. Elle veut aussi se venger du meurtrier de sa famille. Bond et Camille vont-ils trouver un chemin vers la paix et la consolation ensemble ?

Un Bond qui a été mal aimé mais pourtant que je trouve très efficace avec un duo hors-paire formé par Craig et Kurylenko. Ensemble ils accomplissent beaucoup et Camille cache une fragilité sous une force de Titan. Pour moi, c'est une très grande James Bond Girl que je regrette de ne plus voir plus tard dans la franchise. Gemma Arterton n'a qu'un tout petit rôle mais déclencheur. Il y a deux scènes très touchantes quand Bond cherche à protèger Camille dans l'incendie et puis la scène ultime avec Mathis, qui est très émouvante. On adore l'évolution de la relation de M et Bond. Très maternelle. c'est un bonheur de revoir Jeffrey Wright jouer dans l'opus qui clôt l'ère Vesper. Au sortir du film on a hâte de retrouver Bond dans de nouvelles aventures avec Skyfall. Rendez-vous est pris ce soir sur France 2 pour se replonger dedans.

Bande-Annonce

Partager cet article
Repost0

Phantom Thread

Publié le par Lulu Cineaddict

Phantom Thread

Reynolds Woodcock est un créateur de robes qui n'a d'yeux que pour son travail. C'est un célibataire endurci comme il se qualifie lui-même. Un jour, il rencontre Alma, qui va devenir sa muse. Celle-ci va prendre de plus en plus d'importance dans sa vie et elle va se prendre au jeu de vouloir le transformer. Cela va prendre des tournures de relation toxique, surtout qu'elle va vouloir l'empoisonner avec des champignons pour l'affaiblir et avoir de l'emprise sur lui. De là va naître une sorte d'amour ultra-malsain.

Ici, on assiste a l'ultime prestation de Daniel Day-Lewis qui a décidé de mettre un terme à sa carrière à l'issue du film. On est frappé par son élégance déjà remarquable dans Chambre Avec Vue. Dans le film ce qui est choquant c'est la façon dont Alma cherche à prendre le contrôle de Reynolds soit disant pour lui offrir d'autres perspectives de la vie. On est mal à l'aise. C'est de la folie. Et cela est tout aussi fou que les hallucinations que Reynolds a de sa mère et sa rigidité. On a un sacré film qui offre des costumes de toute beauté. Daniel Day-Lewis manque au cinéma. Quel grand acteur ! Il a toujours su s'impliquer dans des projets qui ne laissent pas de marbre. Vicky Krieps est une découverte qui ne manque pas de talent.

Bande-Annonce :

Partager cet article
Repost0

À Couteaux Tirés

Publié le par Lulu Cineaddict

À Couteaux Tirés

Toute la famille et les proches d'Harlan sont réunis pour son anniversaire le temps d'une soirée. Il a pris des décisions qui vont déplaire. Il est retrouvé, le lendemain, sans vie et du coup des enquêteurs viennent pour savoir s'il s'agit d'un suicide ou d'un meurtre. Benoit Blanc, détective émérite est appelé par un membre de la famille mystérieux. Il compte bien venir à bout de l'enquête qui réserve moultes rebondissements.

Au départ tout semble mener vers Marta, mais il y a des pièces du puzzle qui nous conduisent de surprises en surprises jusqu'au bout pour notre plus grand bonheur. On adore quand Benoit Blanc dit qu'il y a un trou dans l'enquête comme dans deux donuts. Daniel Craig est impérial et Ana de Armas est impeccable dans un rôle qu'on a plaisir à découvrir. Ne pas se fier aux apparences, elle ne manque pas de caractère.

Quelle intrigue, quel casting ! J'ai adoré ! Il paraît qu'il y aura une suite aux aventures de Benoit Blanc !

Bande-Annonce :

Partager cet article
Repost0

James Bond 007 : Casino Royale

Publié le par Lulu Cineaddict

James Bond 007 : Casino Royale

James Bond vient tout juste de devenir Agent Double Zéro et doit empêcher Le Chiffre de financer le terrorisme international en faisant équipe avec Vesper et en jouant à une gigantesque partie de Poker. Avec Vesper, James va laisser tomber son armure et va le payer cher.

Pour moi, il s'agit de mon opus préféré de la série car on en revient vraiment aux origines de l'agent 007. Pour moi, c'est le plus important car il explique tout et puis le casting entier est fabuleux. L'intrigue et le développement des personnages est profond et c'est ce qui me plait le plus. Eva Green est la plus grande des James Bond Girl et en plus de son charisme, du point de vue de la narration, c'est celle qui a aussi l'impact le plus important sur James, ce qui rend le film vraiment différent des autres. On comprend mieux son attitude envers les femmes et c'est utile puis on se demande vraiment quel sera son comportement après son aventure forte avec Vesper. Mads Mikkelsen fait un méchant parfait avec sa blessure à l'oeil et ses larmes de sang. Assez subtile. C'est aussi mon vilain préféré avec Goldfinger. On aime déjà la relation que James entretient avec M qui est exceptionnelle. Mathis est mystérieux. Daniel Craig est un très grand James Bond, assurément. C'est un bonheur de le voir dans les cascades de type parcours et de le voir explorer les failles de Bond. C'est une chose difficile de faire oublier Sean Connery et puis la sympathie de Timothy Dalton entre autres. Quel est votre James Bond et votre opus préféré ? Hâte de revoir Quantum of Solace sur France 2 demain soir.

Bande-Annonce :

Partager cet article
Repost0

Michel-Ange

Publié le par Lulu Cineaddict

Michel-Ange

Michel-Ange nous raconte l'histoire de l'artiste à travers ses névroses qui le dévorent, ses problèmes à gérer son temps imparti pour terminer ses commandes pour les plus grands nobles.

Le film est vraiment intéressant car il n'est pas vraiment académique sur la forme, le portrait du sculpeur étant loin d'être forcément avantageux car il n'est pas présenté de manière très honnête, très avare, et on le voit bien souvent maltraiter ses employés. Mais quelle palette artistique il possédait ! Au sortir du film on a envie d'aller plus loin dans la connaissance de ses œuvres. Pas assez mises en avant à part à la fin où il y a une présentation très rapide de ses œuvres et c'est frustrant. On voit beaucoup dans le film le personnage principal à la recherche du plus beau marbre avec tous les dangers que cela comporte et ce qui rend le travail encore plus admirable. Michel-Ange est un personnage fascinant, interprété de manière exceptionnelle par Alberto Testone qui est une belle découverte. Un grand acteur, je trouve. J'ai bien aimé Jakob Diehl qui est à suivre. Michel-Ange a des défautS mais je trouve que c'est un grand film qui entreprend une tâche difficile de s'attaquer à un tel personnage historique.

Bande-Annonce :

Partager cet article
Repost0

Una Promessa

Publié le par Lulu Cineaddict

Una Promessa

Una Promessa c’est l’histoire d’un père et d’un fils qui voient leur vie bouleversée après la mort de la mère de la famille, morte d’une crise cardiaque en travaillant aux champs. Le père de famille tente de faire face et n’a pas d’autre choix que de prendre la place de la maman avec son fils alors qu’il est handicapé d’un œil suite à un accident sur son ancien travail et n’est pas forcément bien portant pour l’endurance physique. Sur ce, alors que les deux se retrouvent à devoir quitter leur appartement, ils vont trouver des conditions atroces, inhumaines, et vivre comme dans des bidonvilles sur leur lieu de travail, le père fait la promesse au garçon qu’il retrouvera sa mère, pourtant enterrée.

Una Promessa est un film qui prend aux tripes et qui ne perd jamais en inensité. Il est très réussi. On est touché au vif par cette histoire de famille brisée qui s’aime de manière inconditionnelle. Pour moi au-delà de la dureté et de l’insoutenable, il s’agit d’un grand coup de cœur de cette année. Amour au cinéma italien qui sait toucher très fort avec toujours des surprises. Je serai heureuse de discuter de la fin qui mérite une interprétation juste tellement elle étonne et marque. Ce film remue et les interprètes sont géniaux.

Bande-Annonce :

Partager cet article
Repost0

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 > >>