Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

cannes

Bergman Island

Publié le par Marie Cineaddict

Bergman Island

Chris et Anthony viennent à Fårö en Suède pour y trouver l’inspiration grâce à Ingmar Bergman. Chacun réagit de manière différente face à leur isolement. Mais Chris s’avère beaucoup créative qu’elle ne le pense avec Amy sa nouvelle héroine.

J’ai trouvé le film fantastique car il regorge de créativité et qu’il rend un très bel hommage à Bergman et qu’il donne envie dans savoir plus sur son œuvre. Preuve qu’il est réussi. Vicky Krieps éclipse peut à peu un Tim Roth déjà formidable. Une très grande actrice à suivre. Et cela fait plaisir de retrouver Mia  Wasikowska qui a un très beau rôle aussi, aussi bon que dans Black Bird et c’est chouette de la retrouver avec de bons rôles alors qu’elle s’était faite plus rare ces dernières années. Et la belle découverte du film c’est Anders Danielsen Lie présent pour 2 films à Cannes cette année, au point qu’on aurait aimé le voir récompensé. Parlons de la beauté également des décors. C’est tellement agréable et solaire qu’on se sent bien sur cette îles. Et la fin surprend par la dimension qui change et qui rend le film si particulier. Je n’en dirais pas plus pour laisser plus de plaisir à la découverte. En fait, on ne sait pas si on aurait aimé voir plus d’Amy et Joseph ou si on trouve la fin originale telle qu’elle est. C’est un très bel hommage au processus de création en tout cas. Je trouve qu’il y a un travail remarquable d’écriture. Et puis on a un très beau casting.

Bande-Annonce :

Partager cet article
Repost0

Annette

Publié le par Lulu Cineaddict

Annette

Annette c’est l’histoire du fruit de l’amour de Ann, chanteuse lyrique et Henry, comique talentueux. C’est l’histoire d’une fillette extraordinaire qui bouleverse la vie de ses parents et qui connaît plusieurs drames.

Félicitations à Leos Carax qui nous a créé une petite merveille. Un opéra-rock luxueux et bien pensé, les textes sont magnifiques et les acteurs sont prodigieux. Chapeau bas à Adam Driver, excellent sur scène, il donne tout dans un personnage à la fois drôle au début et de plus en plus sombre. On a envie de voir Driver au théâtre ! Marion Cotillard aussi est par la force des choses plus sombre dans son personnage. Le travail sur le chant, Annette, et le vert, la lumière est impressionnant. On est sorti malgré la tristesse de l’histoire, enchantée et ravie par un grand spectacle servi par une bien belle équipe.

Bande-Annonce :

Partager cet article
Repost0

Le Discours

Publié le par Marie Cineaddict

Le Discours

Adrien a du mal à gérer la pause que lui impose son amie dans leur relation depuis un mois. Il attend une réponse à un message de sa part qui tarde à venir lors d’un repas de famille. Son futur beau-frère lui demande de faire un discours pour son mariage pour faire plaisir à sa sœur. Mais vu la place que tient Adrien dans la famille, il doute d’être à la hauteur et réfléchi. Sonia va-t-elle revenir

Un film plaisant, servi avec talent par Benjamin Lavernhe et Sara Giraudeau qui donnent tout leur peps et leur originalidans leurs rôles. Le discours final rentre vraiment dans les esprits car il est très beau. Un bon moment. C’est effectivement bien écrit et on se demande jusqu’au bout si Sonia revient.

Partager cet article
Repost0

Falling

Publié le par Lulu Cineaddict

Falling

John et Willis entretiennent une relation de père et fils conflictuelle. D’autant que Willis n’accepte pas l’homosexualité de son fils. Les choses ne s’arrange pas avec l’ Altzeimer et son cancer. Willis ne peut plus gérer sa ferme, ses chevaux. Sa mémoire s’altère. John fait une pose dans sa carrière pour prendre soin de lui et mettre les choses à plat. Mais pas facile avec Willis qui se rebelle. John fait tout pour apaiser la situation et préserver sa famille alors que de vieilles blessures s’ouvrent pour lui et son père car il a perdu sa mère très jeune.

Viggo Mortensen nous livre une première réalisation très forte et marquante. On est touché par le temps de la petite enfance avec des souvenirs d’une mère heureuse jusqu’à ce que que ça se gâte à cause d’un père trop violent. Lance Henriksen est à la fois révoltant et bouleversant. Ce qui frappe aussi c’est la tempérance de John qui est remarquable face à son père. Malgré tout il y a un respect pas de suite mutuel. Et ce qui bouleverse surtout c’est le chemin que les deux vont parcourir pour trouver le chemin vers la compréhension de l’autre. Il y a ce fameux geste que Willis a envers sa petite fille avant de partir qui veut beaucoup dire et émotionne. Ce film est d’une force et souligne bien la complexité des liens parents-enfants. Viggo Mortensen signe un coup de maître et n’aurait pas dû attendre vingt ans avant de commencer sa carrière de cinéaste qui s’annonce très  prometteuse. Viggo est parfait et peut tout faire pour notre plus grand plaisir.

Bande-Annonce :

Partager cet article
Repost0

Été 85

Publié le par Lulu Cineaddict

Été 85

Été 85, c’est le récit d’Alexis qui nous raconte comment son été a été bouleversé par sa rencontre avec David et comment il a été amené à voir son cadavre. C’est une histoire d’amour, d’un pacte à respecter et ses conséquences.

Un film fort, qui prend aux tripes car on est happé par le récit d’Alexis qui écrit pour se libérer comme un travail thérapeutique sur son histoire d’amour qui s’est terminée au drame. Les qualités d’écriture et de narration sont fantastiques. On adore les musiques qui font partie du souvenir collectif comme Rod Stewart et son magnifique et émouvant Sailing qu’on écoute en boucle depuis avoir vu le film avec l’album des Cure The Head On The Door en passant par le Cruel Summer des Bananarama et j’en passe. C’est un plaisir de retrouver Melvil Poupaud qui est méconnaissable dans son rôle. Isabelle Nanty a un rôle de mère adorable. François Ozon sait toucher comme personne en restant le meilleur des réalisateurs français en choisissant des thèmes forts et marquants. On attend déjà impatiemment son prochain film Tout s’est bien passé avec Sophie Marceau. Il n’est pas difficile de prédire une  carrière pleine de promesses à Benjamin Voisin et Félix Lefebvre qui montrent une grande étendue de leur talent dans ce film. Ici nous avons le meilleur film de 2020.

Bande-Annonce :

Partager cet article
Repost0

Under the silver lake

Publié le par Lulu Cineaddict

Under the silver lake

Sam n’a rien d’autre à faire qu’à passer son temps à scruter ses voisines. Un jour il fait la rencontre de Sarah mais celle-ci disparait brutalement. Elle semble avoir déménagé mais des faits étranges le poussent à mener une enquête qui va prendre une tournure inattendue. Un tueur de chiens semble sévir dans le quartier, où règne une atmosphère des plus étrange et inquiétante. 

Ce film est l’un des plus curieux que j’ai vu depuis Twin Peaks. Entre les codes dans les chansons, les baisers mortels de la chouette, les énigmes et la légende de Silver Lake. Les scènes d’éclairage de nuit sont splendides. Les scènes d’animations apportent un côté très moderne. Le film est très curieux avec une atmosphère spéciale et remplie de références cinématographiques et musicales. Le film ne manque pas de richesse. Il y a beaucoup d’hommages aux actrices. On pense un peu à Fenêtre sur cour avec la façon dont Sam scrute ses voisines. Il y a une scène de piscine à la Something's got to give. Le film est très riche et à expérimenter. Riley Keough ressemble à s’y méprendre à Sheryl Lee. On est sans cesse à la frontière du réel et de la folie avec l’impression d’être sous acide. Une vraie expérience. J’ai adoré et Andrew Garfield est impeccable dans son rôle.

Bande-Annonce :

Partager cet article
Repost0

Drive

Publié le par Lulu Cineaddict

Drive

Drive, c’est l’histoire d’un chauffeur émérite, garagiste et cascadeur dans les films à ses heures perdues. Il se retrouve impliqué dans un braquage d’un prêteur sur gages pour sauver sa voisine et son fils en danger de mort.

Ryan Gosling est parfait pour son rôle mais on a beaucoup de mal avec le côté violent du personnage même si cela est justifié par des questions de vie ou de mort, cela reste très pesant. Le personnage du chauffeur a un côté très posé et très rassurant dans la mesure où il n’utilise jamais la violence de manière gratuite et injustifiée. La violence n’est jamais acceptable. Et le film reste dur, dur. Carey Mulligan est très bien dans son rôle de mère dans le pétrin.  Le film a eu le prix de la mise en scène à Cannes en 2011 et  est particulièrement réussit dans les scènes de conduite la nuit en bénéficiant en plus d’une musique très agréable tout du long. Cela dit, on préfère Gosling dans La La LandBlade Runner 2049, ou First Man. Besoin de voir The Place Beyond The Pines.

Bande-Annonce :

Partager cet article
Repost0

Michael Kohlhaas

Publié le par Lulu Cineaddict

Michael Kohlhaas

Michael Kohlhaas est un marchand qui demande réparation après qu’on lui ait pris ses chevaux pour lui rendre maltraités et blessés. Il va payer le prix cher. En riposte c’est une armée qu’il va devoir monter pour se faire entendre. Cela ne sera pas sans conséquences.

Michael Kohlhaas est un film qui a pour thème l’injustice et est magnifiquement interprété par Mads Mikkelsen que l'on adore voir à Cannes. Le film a été présenté en compétition officielle en 2013. Le film est dans la lignée d’un Rob Roy ou d’un Braveheart. On aime la droiture et l’obstination de Kohlhaas. Le personnage de Mélusine Mayance apporte une grande humanité à Kohlhaas.La scène de la naissance du poulain est émouvante et tranche avec le reste du film. Chose amusante de voir Swann Arlaud travailler avec Mads qui parle en français ici pour notre plus grand plaisir. Le film est loin d’être tendre et son final laisse pantois et marque les esprits. Les projets de Mads Mikkelsen ne laissent jamais indifférent. Le casting est vraiment riche, intéressant, en jouant sur les différentes nationalités des acteurs. Un film au top.

Bande-Annonce :

Partager cet article
Repost0

Mommy

Publié le par Lulu Cineaddict

Mommy

Mommy c’est l’histoire de Diane qui doit composer avec son fils malade et ultra-violent. Elle voudrait que son fils puisse refaire sa vie, se reconstruire après qu’il ait brûlé un autre garçon. Y aura-t-il une rédemption ou une fin heureuse possible ?
Un combat de maman comme il doit en arriver bien souvent et qui tombe dans le silence. C’est très difficile d’assister à ça. Dolan a choisi un thème très sensible. Il y a la part de rêve qui vient adoucir le tout. La possibilité de sortie, elle est très justement incarnée par Kyla qui semble savoir y faire. Il y a une scène de danse sur du Céline Dion qui est mémorable et est signe d'apaisement et c’est un moment d’espoir où on se dit que tout est possible. Diane donne tout ce qu’elle a en faisant en plus un travail de traduction de livre d’enfant et des ménages pour payer les dommages causés par son fils.Mais Steve est malade et il suffit d’un rien pour que tout bascule. Steve est une bombe à retardement. Comment ça mère va-t-elle gérer la situation, là est toute la question. Va-t-elle baisser les bras ? La scène de karaoké sur Vivo per Lei est un crève cœur. Steve aura-t-il droit à sa seconde chance. L’accent canadien des acteurs donne une authenticité hors-paire au jeu des acteurs qui sont excellents. C’est tout simplement bouleversant. Dolan a fait un grand film très maîtrisé ! Chapeau l’artiste. Choisir un thème aussi difficile est un pari osé relevé haut la main. Ce n’est pas anodin. J’ai bien du mal à m’en remettre.

Bande-Annonce:

Partager cet article
Repost0

Café Society

Publié le par Lulu Cineaddict

Café Society

Café Society c’est l’histoire de Bobby qui décide de se faire un nom à Hollywood dans les années 30 avec l’aide de son oncle Phil. Très vite il va déchanter après une déception amoureuse et retourner chez les siens en acceptant une affaire avec son frère, gangster notoire, pour s’occuper d’un club.

Le film m’a laissée vraiment mitigée car il rend un bel hommage à l’âge d’or d’Hollywood en multipliant les références, il est par exemple question de Judy Garland. C’est plaisant, les décors et les costumes sont dépaysants, superbes. Le casting est top, mais par contre le scénario est faible avec ses triangles amoureux qui n’en finissent pas et ne séduisent pas. Le résultat est dommage. Woody Allen pourrait changer de types d’intrigues. Il échoue là où il a réussit son coup dans Un jour de pluie à New-York qui est charmant.

Bande-Annonce :

Partager cet article
Repost0

1 2 > >>