Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

claudelelouch

La bonne année

Publié le par Marie Cineaddict

La bonne année

Simon, fraîchement sorti de prison, prévoit un casse dans une bijouterie avec son complice. Il rencontre Françoise, antiquaire cultivée, et malgré la différence de leur milieu c’est l’alchimie … Une mécanique pour le casse est mise en place mais jusqu’où ira Simon, et quelles conséquences cela va-t-il avoir sur sa relation avec Françoise ?
Franchement charmée par le duo Françoise Fabian-Lino Ventura. Et puis Fabian a un rire particulier qui lui sied très bien. Tenir tête à Ventura, il fallait le faire. Marquer le temps avec la couleur et le noir et blanc est ingénieux. La métamorphose de Ventura en vieux Monsieur est spectaculaire. L’enjeu est double et magnifique pour un acteur. Revoir Michou est émouvant. On écoute Mireille Mathieu différemment à présent. Le scénario est écrit intelligemment pour une découverte du destin de Simon qui est bien plus mordu de Françoise qu’il ne le pense. Un film de grande qualité.

Bande-Annonce de La Bonne Année :

Partager cet article
Repost0

Les plus belles années d'une vie

Publié le par Lulu Cineaddict

Suite d'"Un Homme et Une Femme"; Jean-Louis Duroc est maintenant en maison de retraite spécialisée pour les troubles de la mémoire. Il ne se souvient que de très peu de choses et notamment de son histoire avec Anne Gauthier qu'il a connue il y a des années. Pour tenter de l'aider, son fils Antoine demande à Anne si elle ne peut pas aller le visiter, car il pense que ça pourrait lui faire beaucoup de bien.

De jolies retrouvailles avec Anouk Aimée et Jean-Louis Trintignant orchestrées par Claude Lelouch qui nous touche avec émotion. Vu l'état de santé de Jean-Louis Trintignant, cela semble tenir d'un vrai petit miracle et on est contente que ça ait pu se faire. S'il y a un film à retenir de la carrière de Jean-Louis Trintignant, je pense que c'est "Un Homme et Une Femme" que le noir et blanc magnifie. Ici pour comprendre le film, il n'y a pas forcément besoin de l'avoir vu grâce aux flash-back mais c'est tout de même mieux de l'avoir vu pour être dans l'esprit. Dans "Les Plus Belles Années d'Une Vie" Jean-Louis Duroc est très émouvant dans sa bataille contre les souvenirs qui s'en vont. Quand il prépare sa grande évasion avec sa montre. Les moments de rêveries sont drôles. Les dialogues sont bien écrits et toujours bien interprétés. Dommage juste que Duroc fut un tel coureur mais cela donne aussi toute la force à l'histoire. À voir ! 

Image : Allociné

Image : Allociné

Partager cet article
Repost0