Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

francoisozon

Peter Von Kant

Publié le par Marie Cineaddict

Peter Von Kant

Peter rencontre Amir par le biais de Sidonie et c’est le coup foudre. Il le prend sous son aile, en fait une star. Seulement ce coup de foudre n’est pas vraiment réciproque. Peter a sa manière d’aimer. Amir la sienne. Peter vit mal la situation.

J’ai trouvé que le film valait le coup pour Denis Ménochet qui explore l’amour à sens unique et puis pour Isabelle Adjani qu’on a beaucoup de plaisir à retrouver. J’espère qu’elle va se remettre à tourner plus souvent à présent ! Ménochet a droit à un plan ultime de toute beauté, vraiment magnifique. Le personnage d’Amir est trop superficiel pour être intéressant, alors qu’il est sensé avoir une fêlure importante à cause de son histoire familiale. Stefan Crepon joue un Karl très inquiétant, limite esclave qui a une sortie de jeu mémorable. Le film bénéfice de très beaux décors. Le réalisateur est fidèle à ses acteurs et c’est une belle surprise de retrouver Hanna Schygulla après Tout s’est bien passé. Et si pour changer François Ozon racontait une histoire d’amour positive ?

Bande-annonce de Peter Von Kant :

Partager cet article
Repost0

Le temps qui reste

Publié le par Lulu Cineaddict

Le temps qui reste

Romain, jeune photographe à succès apprend qu’il est atteint d’un cancer pour lequel il ne lui reste plus beaucoup de temps pour se battre. Il va décider de vivre le temps qu’il reste à sa manière, comme il l’entend, seul en s’isolant de ses proches. Seule sa grand-mère sera au courant de sa situation. Il réfléchi aussi forcément à ce qu’il laissé derrière lui en se réfugiant dans les souvenirs. Bientôt un couple stérile va lui demander de l’aide pour concevoir un enfant. Romain ne sera pour autant pas moins seul. Va-t-il trouver le temps d’accéder à la paix avec lui-même ?
J’avais vu le film à sa sortie et il faut souligner combien le personnage de Melvil Poupaud est marquant dans sa détermination. C’est fondamentalement un film sur la solitude qui est très fort et résonne longtemps après le visionnage. La fin est à la fois paisible et cruelle mais je préfère ne pas en dévoiler davantage.

Bande-annonce du film Le temps qui reste :

Partager cet article
Repost0

Tout s’est bien passé

Publié le par Lulu Cineaddict

Tout s’est bien passé

Emmanuelle doit faire face à l’AVC de son père André, qui ne se remet pas psychologiquement et ne supporte pas de se voir dans l’état dans lequel il se trouve. Il souhaite en finir avec la vie. Il demande à sa fille de l’aider dans sa démarche. Elle est perdue et ne sait pas quoi faire. Ce qu’il lui demande est impossible. Va-t-elle se comporter comme une amie et le faire ? Avec sa sœur Pascale, elles décident de dire oui à sa volonté mais vont-elles y arriver ?


François Ozon parle d’un sujet fort qui est le suicide assisté qui est illégal dans notre pays. Ce qui frappe de suite c’est la détermination d’André. Sophie Marceau est particulièrement touchante dans son rôle d’Emmanuelle, car elle passe par tous les états. Quand elle craque, on craque avec elle, comme lors du dernier repas au restaurant quand Emmanuelle pleure dans les toilettes. C’est déchirant. Il y a la froideur de la mère qui glace instantanément . La dame Suisse ne semble pas très à sa place, mais c’est ma perception personnelle. Dans ce sujet qui me paraît important, tout ne devrait être que question de choix personnel … 

 Bande-Annonce de Tout s’est bien passé :

Partager cet article
Repost0

Frantz

Publié le par Lulu Cineaddict

Frantz

Allemagne, 1919. Adrien se rend sur la tombe de Frantz tué à la guerre en France. Il est surpris par sa fiancée, Anna qui veut savoir qui est cet inconnu qui se rend sur la tombe de son bien-aimé et l’interroge. Il prétend être un ami de Frantz qu’il a bien connu à la guerre. Mais cela cache une vérité toute autre qui va bouleverser la vie des deux protagonistes.

Pierre Niney frappe fort dans se film. Il est tout en contraste par rapport à ce que son personnage a commis. Il a un jeu tout en délicatesse qui est saisissant. Incroyable. Voir jouer Pierre Niney comme cela est un régal. Et puis Paula Beer qui est fantastique à chaque fois que je la vois comme dans L’Oeuvre Sans Auteur ou dans Ondine. Elle est merveilleuse. Et la voir jouer en français donne envie de la voir continuer de le faire. L’usage de la langue française et allemande est superbe.

Frantz est bouleversant et montre le drame de la guerre et l’impact de ce que ça a fait d’avoir tuer quelqu’un à regret. On ne peut qu’être touché et puis la culture française est à la fête avec le Louvre et Manet. La culture qui nous manque tant en ce moment. 
Et le ressenti tellement subjectif devant une toile qui rend la chose tellement intéressante. L’évolution d’Anna est tellement belle. Et elle le doit à une toile. Pas n’importe laquelle. Le Suicidé. 

Bande-annonce :

Partager cet article
Repost0

Angel

Publié le par Lulu Cineaddict

Angel

Angel est une jeune fille qui rêve de devenir auteure  de roman et de quitter son épicerie familiale pour vivre un jour à Paradise House. Un jour son roman est accepté par un éditeur et elle obtient le succès qu’elle convoitait. Elle rencontre sur sa route Esmé qui est très ténébreux. Son bonheur est-il possible avec lui ?

Ce film est magnifique et son histoire est digne d’un roman classique comme on les aime. C’est à la fois beau, très soigné avec des costumes splendides mais très triste aussi. C’est une tragédie romantique. J’ai beaucoup aimé et Michael Fassbender ne déçoit pas, il est parfait. Le casting est tellement éclectique qu’on est sous le charme. C’est du bonheur au final. Pour moi ce film n’a pas encore eu la considération qu’il mérite.

Bande-Annonce :

Partager cet article
Repost0

Été 85

Publié le par Lulu Cineaddict

Été 85

Été 85, c’est le récit d’Alexis qui nous raconte comment son été a été bouleversé par sa rencontre avec David et comment il a été amené à voir son cadavre. C’est une histoire d’amour, d’un pacte à respecter et ses conséquences.

Un film fort, qui prend aux tripes car on est happé par le récit d’Alexis qui écrit pour se libérer comme un travail thérapeutique sur son histoire d’amour qui s’est terminée au drame. Les qualités d’écriture et de narration sont fantastiques. On adore les musiques qui font partie du souvenir collectif comme Rod Stewart et son magnifique et émouvant Sailing qu’on écoute en boucle depuis avoir vu le film avec l’album des Cure The Head On The Door en passant par le Cruel Summer des Bananarama et j’en passe. C’est un plaisir de retrouver Melvil Poupaud qui est méconnaissable dans son rôle. Isabelle Nanty a un rôle de mère adorable. François Ozon sait toucher comme personne en restant le meilleur des réalisateurs français en choisissant des thèmes forts et marquants. On attend déjà impatiemment son prochain film Tout s’est bien passé avec Sophie Marceau. Il n’est pas difficile de prédire une  carrière pleine de promesses à Benjamin Voisin et Félix Lefebvre qui montrent une grande étendue de leur talent dans ce film. Ici nous avons le meilleur film de 2020.

Bande-Annonce :

Partager cet article
Repost0

Grâce à Dieu

Publié le par Lulu Cineaddict

Alexandre s'aperçoit que le prêtre qui a abusé de lui à l'époque où il était chez les scouts, officie toujours auprès d'enfants . S'en suit un combat au cours  duquel il est rejoint par François et Emmanuel, également victimes du prêtre, pour libérer la parole sur ce qu'ils ont subit .

François Ozon livre ici un film important, nécessaire, et d'utilité publique . Cela laisse à penser qu'il devrait y avoir zéro prescription pour ce type de crime . Melvil Poupaud, Denis Ménochet et Swann Arlaud sont bouleversants .

Image : Allociné

Image : Allociné

Partager cet article
Repost0