Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

leaseydoux

Mourir peut attendre

Publié le par Marie Cineaddict

Mourir peut attendre

Ça y est. Je n’étais pas prête mais l’ère Craig touche ici à sa fin et cela fait très bizarre. Aussi, si vous n’avez pas envie d’entendre parler du film avant de l’avoir vu, je vous conseille de revenir plus tard.

J’ai adoré le film, tout comme sa belle introduction . James est à la retraite et à présent marié à Madeleine souhaiterait qu’il n’y ait plus de secrets entre eux. Voilà une jolie évolution pour le personnage qui doit grandir. Le James de Daniel Craig est en fait un grand romantique et un grand amoureux avec ses histoires avec Vesper et Madeleine. Cela séduit de suite. Le générique splendide accompagné de la chanson de Billie Eilish, No Time To Die m’a donné des frissons. Bond est face à une arme d’extermination redoutable. Il y a l’histoire de M qui a continué de faire avancer la fabrication de l’arme de Blofeld qui le rend pas très clair. Safin fait froid dans le dos car il s’en prend à ceux à qui James tient le plus, c’est l’ennemi vraiment ultime dans tous les sens du terme.

Le personnage de Madeleine est bien développé, tout comme le capital de sympathie de Q qui est vraiment drôle. Saluons le beau travail effectué par Ben Whishaw qui est génial. Les scènes d’actions sont remarquables à l’image du magnifique saut en hauteur à moto qui est gravé et époustouflant. J’aime quand la voiture de James tourne pour tirer des coups quand Madeleine lui demande de faire quelque chose. Ana de Armas est complètement géniale même si elle ne fait qu’une brève apparition. Nous aurions aimé une 007 plus sympathique, cela dit elle est d’une grande efficacité. Triste pour le destin de Félix, Jeffrey Wright est l’acteur le plus cool de la création. 

En dressant un bilan de ce qu’a fait Daniel Craig, on ne peut que saluer ce qu’a fait l’artiste pour le personnage. Il a tout donné selon moi (en allant a se blesser à deux reprises) et a été merveilleux en donnant tant de profondeur à son personnage qu’au final, il bouleverse et aura même donner l’occasion de voir James Bond papa. Ses mots pour Mathilde sont magnifiques. Il y a tellement de bravoure dans son personnage qu’il en est majestueux, profondément humain, digne, complet. Daniel Craig part dans une apothéose. Il peut être fier. On passe un très grand moment de cinéma qui passe très vite. J’ai beaucoup pleuré. 

Bande-Annonce de Mourir peut attendre :

Partager cet article
Repost0

Juste la fin du monde

Publié le par Marie Cineaddict

Juste la fin du monde

Louis doit annoncer une nouvelle à sa famille après douze ans d’absence. En effet, il va bientôt mourir. Les retrouvailles après tant de temps sont mouvementées. Va-t-il réussir à parler ?

Xavier Dolan frappe avec un thème fort encore une fois pour notre plus grand plaisir. Et puis il réunit un très beau casting pour ce faire. Nathalie Baye en mère pleine d’énergie est parfaite. Louis est très attachant avec ses silences qui en disent long, lui qui n’aligne pas plus de trois mots. Et puis il y a ces échanges superbes de regards entre Gaspard Ulliel et Marion Cotillard qui font tout. Le personnage de Marion semble tout comprendre et aimerait que Louis rattrape un peu de temps avec son frère qui est en colère. Un peu comme sa sœur d’ailleurs. Le comble c’est que tout le monde demande à Louis ce qu’il fait là sans attendre de réponse. Le film est intense, et Gaspard Ulliel joue la carte de l’intensité et du malaise par le biais de la transpiration qui est de plus en plus marquée. On souffre avec Gaspard Ulliel qui est fantastique . Xavier Dolan ne va pas dans la demi-mesure et marque les esprits comme personne.

Bande-Annonce :

Partager cet article
Repost0

Spectre

Publié le par Lulu Cineaddict

Spectre

Au cours de sa mission Bond retrouve White qui lui fait promettre de protéger sa fille Madeleine Swann avant de se donner la mort. Il va devoir la retrouver grâce à l'aide de Q. Bond va remonter jusqu'à l'organisation Spectre qui veut changer l'ordre de la sécurité dans les pays et tout contrôler et également supprimer les postes des agents double zéro. L'agent 007 ne sera pas au bout de ses surprises quand il en saura plus sur les agissements passés de l'organisation en rencontrant Ernst Stavro Blufeld.

Encore un opus essentiel dans l'ère Craig car on y explique beaucoup de choses importantes et cela rend cet épisode passionnant. Les épisodes s'imbriquent et c'est d'autant plus intéressant et riche. On adore d'autant plus. Ben Whishaw fait un Q plein de malice. Waltz est parfait dans son rôle. On félicite Léa Seydoux pour l'allure qu'elle donne à Madeine Swann et elle n'a point à rougir de sa prestation, elle a assuré dans un personnage plein de mystères. Fière, elle peut l'être. 

Non, résolument on n' est pas prêt à dire au revoir à Craig dans le rôle de Bond après Mourir peut attendre après tout ce qu'il a donné. Tant de réalisme et de développement dans son personnage, très attachant, psychologiquement développé de manière extraordinaire. Craig a tout donné durant ses années de bons et loyaux services. Blessé deux fois, sur Casino Royale (deux dents cassées et bouche en sang) plus une fois sur Mourir peut attendre (ligaments à la cheville nécessitant une opération). Il mérite les honneurs et plus encore. Daniel Craig est assurément mon James Bond préféré.

Bande-Annonce :

Partager cet article
Repost0