Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

nahuelperezbiscayart

Employé / Patron

Publié le par Marie Cineaddict

Employé / Patron

Rodrigo qui attend de savoir si son enfant est en bonne santé est aussi en souci avec son exploitation car il a besoin de quelqu’un qui sache conduire sa moissonneuse. Son ouvrier habituel n’est plus en mesure de travailler pour lui mais par loyauté, il accepte d’embaucher son fils de 18 ans car il a une famille à nourrir. Maheureusement, celui-ci cause un accident dans lequel meurt son enfant. Une plainte est engagée mettant en avant la responsabilité de Rodrigo. L’employé rêve de faire un raid avec son cheval de prédilection. Un arrangement entre les deux parties est-il possible ?
Nahuel Perez Biscayart  nous montre combien son regard est expressif encore une fois dans ce film pour en délivrer toute l’intensité car des fois, cela signifie tant de choses ! On assiste au choc de deux mondes opposés, certes. Ce film donne à réfléchir car au départ on ne sait pas où il va nous mener. Tout bascule lors d’un drame d’une profondeur inouïe. On est frappé par l’humanité de Rodrigo qui se retourne contre lui en fait, lui qui n’a que les meilleure intentions, aider son employé et protéger son affaire. Une histoire vraiment touchante. Une chose est sûre nous avons déjà hâte de voir le prochain film de Nahuel, Un an, une nuit …

Bande-annonce du film Employé / Patron :

Partager cet article
Repost0

Les leçons persanes

Publié le par Marie Cineaddict

Les leçons persanes

Un prisonnier des nazis se fait passer pour un perse pour sauver sa peau. En effet, Koch a besoin de quelqu’un qui lui apprenne le farci pour qu’il puisse retrouver son frère qu’il pense retrouver à Téhéran. Sous l’identité de Reza Joon, il va créer la langue qu’il ne connaît guère, à partir des prénoms des prisonniers et d’une impression, d’un premier contact avec chacun car il est affecté à la cuisine.

Un rôle encore très fort pour Nahuel Perez-Biscayart, très touchant avec son personnage qui donne tout ce qu’il peut pour sa survie. Ça va loin, ça surprend mais l’émotion est au rendez-vous quand on se rend compte que le personnage principal est capable de citer toutes les personnes qu’il a rencontré à cause de la langue qu’il a créé. Le film est fait à partir d’une nouvelle, qui touche profondément. C’est un grand film. Pour le devoir de mémoire des victimes. Voir jouer Lars Eidinger depuis Petite Soeur est intéressant et Nahuel est un acteur d’exception !

Bande-annonce du film Les Leçons Persanes:

Partager cet article
Repost0

Au revoir Là-haut

Publié le par Marie Cineaddict

Au revoir Là-haut

1919. Albert et Édouard sortent vivants de la guerre. Édouard ne souhaite pas être retrouvé défiguré par sa famille. Albert le met en sécurité. Ensemble, le comptable et l’artiste dessinateur vont monter une arnaque au monument aux morts car ils veulent prendre la fortune du père d’Edouard parce que celui-ci pense que son père n’en a rien à faire de lui. Mais Édouard se trompe sur son père …

Au revoir Là-haut est aussi beau que triste. On repense à la beauté des masques d’Edouard. On a une préférence pour celui- ci avec le sourire modulable et le tout premier le vénitien qui met en valeur les beaux yeux de Nahuel Perez-Biscayard . Cela dit les masques sont tous spectaculaires et sont adaptés à une situation une émotion. Ils expriment tellement ! C’est magnifique ! Il y a des qualités similaires à Hugo Cabret et Un long dimanche de fiançailles dans le films. Entre scènes de guerre impressionnantes, décors et costumes soignés et direction artistique époustouflante, on est gâté ! Ce film est tellement abouti … Il y a une scène de danse très réussie qui nous donne envie de voir Nahuel dans une comédie musicale. Ce film est d’une finesse incroyable ! Un chef d’œuvre et un maxi coup de coeur .

Bande-annonce du film Au revoir Là - haut :

Partager cet article
Repost0

120 battements par minute

Publié le par Lulu Cineaddict

120 battements par minute

120 Battements Par Minutes, c'est l'histoire de Sean et Nathan, militant contre le SIDA pour Act Up Paris, dans les années 90 où le SIDA fait des ravages car il n'y a pas encore de traitement convenable.

L'histoire est vraiment bouleversante dans un combat qu'ils arrivent à mener sans baisser les bras. Les mots manquent pour raconter ce par quoi ils sont passés pour se faire entendre. Il a fallu l'affaire du sang contaminé pour qu'ils soient acceptés. Les méthodes utilisées étaient contestées mais que fallait-il d'autre pour se faire entendre quand on sait qu'on est en phase terminale de la maladie et qu'on a plus rien à perdre et que tous les enjeux sont là. Il y a une énergie spectaculaire. Puis l'histoire de Sean et Nathan qui vont s'aimer jusqu'au bout.

Sean et Nathan sont interprétés par des comédiens formidables, respectivement Nahuel Perez Biscayart et Arnaud Valois qui mériteraient d'être plus vus maintenant. On est marqué à vif par leurs prestations, l'histoire de leur personnage. Il y a la transformation physique impressionnante de Nahuel. Chers producteurs, faites nous profiter de comédiens de talent. Adèle Haenel est fantastique et montre déjà son caractère qui fait sa force. Ce film est fort pour ne jamais oublier ce qu'il s'est passé en dépit des progrès et a le mérite de soulever l'attention sur le fait que la maladie existe toujours et que les mœurs ont changé mais la maladie continue de faire des contaminés de manière importante.

Bande-Annonce :

Partager cet article
Repost0