Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

notimetodie

Mourir peut attendre

Publié le par Marie Cineaddict

Mourir peut attendre

Ça y est. Je n’étais pas prête mais l’ère Craig touche ici à sa fin et cela fait très bizarre. Aussi, si vous n’avez pas envie d’entendre parler du film avant de l’avoir vu, je vous conseille de revenir plus tard.

J’ai adoré le film, tout comme sa belle introduction . James est à la retraite et à présent marié à Madeleine souhaiterait qu’il n’y ait plus de secrets entre eux. Voilà une jolie évolution pour le personnage qui doit grandir. Le James de Daniel Craig est en fait un grand romantique et un grand amoureux avec ses histoires avec Vesper et Madeleine. Cela séduit de suite. Le générique splendide accompagné de la chanson de Billie Eilish, No Time To Die m’a donné des frissons. Bond est face à une arme d’extermination redoutable. Il y a l’histoire de M qui a continué de faire avancer la fabrication de l’arme de Blofeld qui le rend pas très clair. Safin fait froid dans le dos car il s’en prend à ceux à qui James tient le plus, c’est l’ennemi vraiment ultime dans tous les sens du terme.

Le personnage de Madeleine est bien développé, tout comme le capital de sympathie de Q qui est vraiment drôle. Saluons le beau travail effectué par Ben Whishaw qui est génial. Les scènes d’actions sont remarquables à l’image du magnifique saut en hauteur à moto qui est gravé et époustouflant. J’aime quand la voiture de James tourne pour tirer des coups quand Madeleine lui demande de faire quelque chose. Ana de Armas est complètement géniale même si elle ne fait qu’une brève apparition. Nous aurions aimé une 007 plus sympathique, cela dit elle est d’une grande efficacité. Triste pour le destin de Félix, Jeffrey Wright est l’acteur le plus cool de la création. 

En dressant un bilan de ce qu’a fait Daniel Craig, on ne peut que saluer ce qu’a fait l’artiste pour le personnage. Il a tout donné selon moi (en allant a se blesser à deux reprises) et a été merveilleux en donnant tant de profondeur à son personnage qu’au final, il bouleverse et aura même donner l’occasion de voir James Bond papa. Ses mots pour Mathilde sont magnifiques. Il y a tellement de bravoure dans son personnage qu’il en est majestueux, profondément humain, digne, complet. Daniel Craig part dans une apothéose. Il peut être fier. On passe un très grand moment de cinéma qui passe très vite. J’ai beaucoup pleuré. 

Bande-Annonce de Mourir peut attendre :

Partager cet article
Repost0