Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

robertdeniro

De Grandes Espérances

Publié le par Lulu Cineaddict

De Grandes Espérances

De Grandes Espérances raconte comment la vie de Finn, dessinateur émérite, va être bouleversée par sa rencontre avec un évadé de prison et Estella. Il raconte comment il va aller à la course contre la pauvreté pour séduire Estrella qui ne sait pas ce qu’elle veut. Finn ne sera pas au bout de ses surprises dans ce que lui réserve la vie.

On est touché par l’histoire de Finn qui démarre la vie de manière difficile, d’abord élevé par sa sœur puis par Joe quand celle-ci est partie. Robert De Niro a un rôle d’une force ! Redoutable et bouleversant. Anne Bancroft joue avec son physique d’une manière originale, incroyable. Le personnage d’Estella a le don d’irriter un peu mais son évolution est remarquable. La maison de Madame Dinsmoor est fantastique. Les dessins qui sont en fait de Francesco Clemente sont magnifiques et cet artiste a un compte Instagram des plus intéressant à suivre. L’histoire de Joe touche aussi. En ce qui concerne Ethan Hawke, il a ici un des rôles que j’aime le plus tellement Finn est droit dans ses bottes et qu’il sait ce qu’il veut. La musique est de toute beauté également (Life in Mono).

Partager cet article
Repost0

Mission

Publié le par Lulu Cineaddict

Mission

Mission raconte le destin de Gabriel, frère jésuite qui monte une mission pour propager la parole de Jésus auprès des indiens Guaranis qui sont conquis. Le soucis est que San Carlos se situe à la frontière de l’Espagne et du Portugal qui veut agrandir son territoire. La mission, les indigènes sont menacés avec tout ses membres. Gabriel va échanger ses états de consciences avec Mendoza qu’il a pris sous son aile.

Le film est d’une violence. Deux hommes, deux visions diffėrentes face à l’adversité. Le parcours de Mendoza est incroyable parce qu’il passe dans tous les états. Ça le rend touchant. Gabriel dans la force de ses convictions, sa constance, l’est tout autant. Le résultat est bouleversant et il est important de se rappeler de la fragilité de la condition des indigènes qui résulte d’un vrai et terrible massacre humain. Il y a un devoir de mémoire essentiel fait avec avec justesse même si romancé par Roland Joffé avec un Jeremy Irons fantastique. La fin reste à jamais dans les mémoires. J’avais découvert le film au lycée avec ma professeur d’espagnol et ce fut un moment intense. 

Bande-Annonce :

Partager cet article
Repost0