Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

netflix

The Boys in the band

Publié le par Lulu Cineaddict

The Boys in the band

The Boys In The Band raconte l’histoire d’un anniversaire organisé pour Harold par Michael (Mickey) et sa bande de copains gays. L’événement  va prendre une tournure différente lorsqu’Alan désespéré au téléphone s’invite. Tout le monde est persuadé qu’il a des soucis avec lui-même car il ne veut pas sortir du placard et pire encore fait mine de pas supporter les homosexuels. Certains mots qui font mal vont sortir mais Harold s’embêta apprécier sa surprise de Cow-Boy faite par Emory. Et la soirée va prendre encore un autre tournant lorsque Michael va demander à ses amis d’appeler celui qui compte le plus.Et cela va donner lieu à un ascenseur émotionnel que Michael va regretter et avoir du mal à se faire pardonner. Tellement criant de révélations ce moment ...

On adore ce film tiré d’une pièce à succès qui se joue depuis des décennies. Malheureusement son auteur Mart Crowley est décédé depuis peu.The Boys in The Band fut la première pièce gay jouée à laquelle les gays pouvait s’identifier. Murphy a eu une brillante idée de l’adapter pour l’écran pour ses 50 ans. C’est un régale et l’humour est grinçant et parfait avec toujours des pics qui font mouches. On adore le tandem Parsons -Bomer qui fait une nouvelle fois merveilles. Ils sont fantastiques, un brun névrosés mais on les aime pour ça. Mickey et ses cheveux.Donald frustré de ne pas avoir eu sa séance de psy. Et le pire, c’est qu’ils se déchirent le temps de la soirée mais qu’ils s’adorent tous. C’est touchant ! Vivant ! Bref, on les aime. Vive Murphy. Dorénavant on va d’avantage se pencher sur les projets de Matt Bomer.

Bande-Annonce : 

Partager cet article
Repost0

Les sept de Chicago

Publié le par Lulu Cineaddict

Les sept de Chicago

"Les 7 de Chicago" raconte comment une manifestation au départ pacifiste en marge de la convention démocrate tourne au cauchemar pour ses organisateurs que l'on va tenir pour responsables des émeutes.

On nous parle ici d'un procès inéquitable, au parti pris par le juge qui ne cherche en rien à écouter les dires des accusés. C'est une histoire forte. Vraie. Il y a un devoir de mémoire important à faire pour ne jamais oublier et avancer, progresser dans le domaine de la justice qui a encore à s'améliorer aujourd'hui.

Les acteurs sont excellents. Je suis très touchée par l'histoire d'Abbie, dépressif, normalement mais pourtant pas trop montré sous ce jour dans le film par Sacha Barron Cohen, plutôt chauffeur de salle, ce qui est étonnant. Il y a l'histoire de Tom Hayden, meneur, promis à un avenir brillant, qui fait un discours des plus poignant à la fin au point qu'il fait se lever l'opposition en hommage aux morts aux Vietnam. Eddie Redmayne impressionne. Et le chouchou Joseph Gordon-Levitt qui joue un avocat qui sait ce que justice veut dire. Et puis l'histoire de Bobby Seale, chef des  Black Panthers, injustement arrêté et qui décide de se défendre sans avocat avec toutes les peines du monde.

On assiste à un grand moment organisé par Aaron Sorkin qui nous rappelle combien le droit à la parole est fragile.

Bande-Annonce :

Partager cet article
Repost0

Pieces of a woman

Publié le par Lulu Cineaddict

Pieces of a woman

Pieces of a woman  raconte l'histoire de Martha et Sean qui perdent leur enfant juste après l'accouchement et naturellement c'est un choc pour le couple. Sean et la famille songe à porter plainte contre la sage-femme. Ce film est sur le devenir du couple qui a deux visions différentes et deux façons de vivre leur deuil. C'est un déchirement. On est touché par la réaction de Martha qui fait tout pour garder la tête froide et rester forte malgré tout.

On a du mal à avoir de l'empathie pour Sean qui s'avère être ignoble. C'est une histoire de reconstruction après un drame terrible. On aime le caractère de Martha qui tient à penser par elle même et pas par ce que lui dictent ses proches. Un portrait de femme formidable ! Vanessa Kirby décroche des rôles de plus en plus intéressants et montre de quoi elle est capable et elle est géniale. Quel chemin parcouru depuis Avant toi ! Elle est est vraisemblablement à suivre et on parle déjà d'elle pour un Oscar qui serait amplement mérité.

Bande-Annonce :

Partager cet article
Repost0

The Secret : Dare to dream

Publié le par Lulu Cineaddict

The Secret : Dare to dream

Miranda Wells est une femme veuve vivant avec ses trois enfants. Elle a son travail et aussi son petit-ami, Tuck. Elle vit de dettes. Un jour, elle rentre dans le pick up de Bray et cet évènement va tout changer . Un ouragan et un secret vont tout faire basculer.

Ce film disponible sur un grand nombre de plateformes et y compris Netflix est un petit bijou. Il est tout simplement magnifique. Katie Holmes et Josh Lucas on une superbe alchimie tout les deux. Ce film a l'art d'enseigner que dans la vie tout n'est question que de point de vue et qu'il ne s'agit que de l'orienter. Il est bon pour le moral et je recommande chaudement cette belle histoire.

Le film commence par une jolie phrase que je me suis permise de noter : 

"Il n'y a que 2 façons de vivre sa vie : L'une en faisant comme si rien n'était un miracle ... L'autre en faisant comme si tout l'était ..."

Partager cet article
Repost0

The Eddy

Publié le par Lulu Cineaddict

The Eddy

The Eddy est une série Netflix par Damien Chazelle à qui on doit WhiplashLa La Land ou encore First Man. Cela raconte l’histoire d’Elliot avec son club du même nom, son groupe avec lequel il projette de faire un album. Elliot récupère sa fille Julie et doit recréer des liens avec elle. Tout bascule quand Rachid, son ami avec qui il tenait le club se fait assassiner. Une enquête commence. 

Le développement de l’intrigue se fait en huit épisodes. On est vite happé par l’histoire. Chaque épisode porte le nom d’un personnage sur lequel il y a un focus ce qui permet une trame originale. La musique est sublime, autant que Andre Holland que l’on a découvert dans Moonlight et qui est plein de surprises et que  l’on adore depuis. Mon Dieu qu'il est sexy ! Le casting entier est parfait et le couple Leila Bekhti et Tahar Rahim est sensationnel, c’est un plaisir de les voir jouer ensemble même s’il n’en n’ont pas beaucoup l’occasion. L'importance des langues est géniale. Joanna Kulig  ( à voir dans Cold War) et Amandla Stenberg sont prodigieuses. Il paraît qu’une deuxième saison est envisagée et il est certain qu’on sera au rendez-vous. Nous avons un gros coup de cœur pour la musique et on ne voulait pas que la série s’arrête. Cette série est la perfection.

Bande-Annonce :

Partager cet article
Repost0

Moonlight

Publié le par Lulu Cineaddict

Moonlight

Moonlight, c’est l’histoire de Chiron à travers trois périodes, enfant, adolescent, adulte. Chiron vit dans un quartier pauvre de Miami avec une mère droguée qui se moque de ses manières efféminées, sans père pour lui donner ses repères. Sa vie va être bouleversée par sa rencontre avec Juan et Teresa, soucieux de son sort. 
L’histoire de Chiron bouleverse car au départ il s’agirait du parcours d’un enfant sans défense et en danger, jusqu’à ce Juan, un dealer, le protège et devienne sa deuxième famille. Sous ses grands défauts Juan va devenir tout ce qui est de plus proche d’un père, lui donner un point de repli vis à vis de sa mère qui ne lui montrera que tardivement qu’elle l’aime. C’est Juan qui lui apprendra à nager, Teresa à faire un vrai lit bien comme il faut. Il peut compter sur l’amitié de Kevin qui va prendre les tournures d’une relation amoureuse jusqu’au jour où tout va basculer à cause d’un grave incident et parce que Chiron va devoir s’affirmer, sans Juan, décédé, et qu’il va faire des choix qui ne le mèneront pas sur le meilleur des chemins. 
On est sonné par l’histoire du film qui bouleverse vraiment. Tous les acteurs sont magnifiques même si la violence est bel et bien présente. On aime le côté positif de Juan joué par l’incroyable Mahershala Ali (de Green Book). C’est un plaisir de voir Janelle Monáe jouer, elle aussi douée pour la comédie que pour le chant. On l’adore. La découverte que j’ai faite, est celle de Andre Holland et de son sourire ravageur, que je compte bien revoir dans la série The Eddy. La scène du jukebox avec la musique de Barbara Lewis (Hello Stranger) est inoubliable et celle de la déclaration de Chiron à Kevin sonne comme un cri du cœur unique et transpersant.

Bande-Annonce :

Partager cet article
Repost0

At Eternity’s Gate

Publié le par Lulu Cineaddict

At Eternity’s Gate

At Eternity’s Gate raconte les hauts et les bas de la santé mentale de Vincent Van Gogh et comment il se débrouilla dans la pauvreté pour laisser libre court à son art.

Willem Dafoe est vraiment impeccable dans son rôle et les traits de son visage collent à la perfection avec l’idée de ce qu’on se fait du peintre. Il lui apporte tellement d’émotions dans ses contemplations qui ne sont que vibrations. On vibre avec lui. Il a une vision du monde sombre du monde sombre qu’il illumine avec les couleurs de ses toiles toutes en contraste avec le personnage et en même temps le plus fidèle reflet de son âme. On aime voir Dafoe en contemplateur. La peinture est alors un échappatoire qui lui fait profiter de la vie et en même temps une course contre le temps puisque chez Van Gogh tout doit aller très vite. La discussion avec le prêtre incarné par Mads Mikkelsen est brève mais d’une grande intensité ! Il suffit de voir le regard de Dafoe qui est incroyable. On n’est décidément pas du tout fan du personnage de Gauguin, dont la fiabilité en amitié est discutable en n’apportant rien de très positif à Van Gogh qui ne semble jurer que par lui. Un film intéressant et qui pose la question de ce qu’est vraiment la folie. Disponible sur Netflix.

Bande-Annonce :

Partager cet article
Repost0

Shame

Publié le par Lulu Cineaddict

Shame

Shame c’est l’histoire de Brandon à qui la vie devrait sourire parce qu’il a beaucoup de choses pour lui, un appartement avec une vue splendide et un job qui lui réussit , sauf qu’il a un gros problème de dépendance au sexe qui va s’accentuer avec la venue de sa sœur, Sissy . 
Beaucoup de mal à avoir de l’empathie pour Brandon avec la relation détestable, malsaine qu’il entretient avec sa sœur qui a l’air pommée et qui a besoin de son soutien. Au pire, il la traite de parasite et l’entraîne dans sa chute et non sans faire des dégâts .
Shame , c’est une descente aux enfers qui parvient à toucher rien qu’une fois, lorsque l’homme craque et tombe à terre en laissant entrevoir toute sa souffrance. Il fallait oser parler du sujet et McQueen réalise le projet avec brio en s’accompagnant de son acteur fétiche pour ainsi nommer Michael Fassbender. À eux deux ils font l’impensable et on souhaite retrouver cette équipe hors du commun encore souvent. Carey Mulligan bouleverse.

Bande-Annonce :

Partager cet article
Repost0

Roma

Publié le par Lulu Cineaddict

Roma

Roma, c’est l’histoire de Cleo, une nounou pour une famille nombreuse chez laquelle le travail ne manque pas . Elle a une relation avec Fermin qui la quitte quand il apprend qu’elle est enceinte de lui. Elle doit composer avec son employeur qui est une femme abandonnée elle aussi par son mari docteur.  
Le film est vraiment touchant avec les dures épreuves que traverse l’héroïne. On est marqué par la représentation masculine qui est peu glorieuse dans le film. Deux hommes qui mentent et déçoivent. On dirait que le film a été fait par une femme et là est tout le génie de Cuarón, c’est qu’il a été fait pour une femme en particulier. Le documentaire Le chemin vers Roma qui accompagne le film sur Netflix, explique vraiment l’importance du travail sur les souvenirs et je le recommande chaudement.
Dans Roma, le noir et blanc est sublime avec une lumière chaleureuse. Le travail sur les costumes, les détails, les décors sont très importants. Ce film est précieux. Un joyau ! C’est une belle plongée dans les années 70 avec un casting qui joue vraiment dans l’authenticité. C’est bluffant. Il y a un travail remarquable, fascinant avec les voitures aussi. Un bel hommage à une femme, Libo. Cuarón est un réalisateur fantastique et passionnant.

Bande-Annonce :

Partager cet article
Repost0

Love Wedding Repeat

Publié le par Lulu Cineaddict

Love Wedding Repeat

Jack doit empêcher que le mariage de sa soeur, Hayley, tourne au vinaigre et aimerait bien renouer avec Dina. S'il suffisait qu'un plan de table change les choses.

On retrouve ici dans cette production Netfix pour notre plus grand plaisir Sam Claflin que l'on ne voit pas assez à notre goût. On pense sincèrement qu'il est un acteur sous-côté avec des projets intéressants mais pas forcément bien distribués et qui mériteraient de l'être. Là, ça tombe bien, on peut avoir accès au film grâce à Netflix mais le film aurait pu être mieux écrit avec des blagues d'un goût parfois douteux à la place d'être vraiment très drôle. Ici la morale n'existe pas. Cela évitera à ceux qui n'ont pas envie de voir un film nian-nian d'être déçu. La part belle du film est effectivement la présence de Sam Claflin qui mérite beaucoup mieux de la part de Netflix.

Oui, Netflix, nous avons nos exigences. Certes, vous avez fait vraiment fort avec vos décors sublimes, mais au niveau de l'écriture et de l'inspiration sur des films moyens, on peut mieux faire et certainement être plus créatif. Sam Claflin, Olivia Munn et Joel Fry sont des crèmes d'acteurs. Pas de doute là dessus. Ils méritent le meilleur et qu'on se démène pour eux. Joel Fry est d'une drôlerie quand il joue celui qui lutte pour dormir. Exceptionnel. C'est La découverte du film. Il y a deux parties au film, la seconde partie est plus subtile.

Bande-Annonce :

Partager cet article
Repost0

1 2 > >>