Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

cinema

Black Phone

Publié le par Lulu Cineaddict

Black Phone

Dans les années 70, Finney est victime de l’Attrapeur, mais à travers un téléphone, les autres victimes de celui-ci n’ont pas dit leur dernier mots. La sœur de Finney sera-elle capable de l’aider grâce aux visions qu’elle a dans ses rêves. L’heure de la vengeance a-t-elle sonnée ?
Le film est une réussite totale. Ethan Hawke est terrifiant avec ses masques. Les sursauts sont au rendez-vous. Ce que je retiendrais du film est cette atmosphère des 70’s qui habille le film. Cet esprit de vengeance et de combativité positif qui donne la patate. Les références à Massacre à la tronçonneuse et Opération Dragon et le fameux débat qui est posé. Quel est le meilleur des deux films ? Au sortir du film, on a qu’une envie, voir les deux films et de mieux connaître les films des années 70. Black Phone a tout de bon. Joe Hill, le fils de Stephen King, auteur de la nouvelle qui a servi à faire le film ne manque pas de talent. Le personnage de Gwen a un potentiel de développement incroyable !

Bande-annonce du film Black Phone :

Partager cet article
Repost0

Incroyable mais vrai

Publié le par Marie Cineaddict

Incroyable mais vrai

Incroyable mais vrai raconte l’histoire d’un couple qui fait l’acquisition d’une maison qui est spéciale et détient des pouvoirs qu’on n’oserait espérer par le biais d’un de ses conduits. Jusqu’où le couple va-t-il être mené dans cette aventure ? Le suspens est à son comble.
Je ne trahirais pas le secret de la maison pour que le lecteur de ce billet garde le plaisir de la découverte, mais une chose est sûre c’est que Quentin Dupieux va loin dans ses investigations. Toujours très proche de la nature, le réalisateur renvoie à notre condition d’être humain, à notre folie avec un film profond, en somme, intelligent, et plus dramatique que Les Mandibules. Barré et intriguant !

Bande-annonce du film Incroyable mais vrai :

Partager cet article
Repost0

Elvis

Publié le par Lulu Cineaddict

Elvis

Elvis raconte l’histoire d’Elvis Presley sous le point de vue du colonel Tom Parker, son impresario. Le colonel, alias le roi de l’entourloupe.

Est-ce j’ai aimé ce biopic de Baz Luhrmann ? Assurément ! J’ai adoré la manière de dépeindre Elvis comme un amoureux du Rythme and Blues et du gospel parce que ça laisse entrevoir toute la profondeur de l’âme de l’artiste, sans tricher. Elvis était un précurseur. Il a ouvert la voie à une Amérique plus ouverte , plus tolérante … 
Ce qu’on aime le plus, c’est retrouver cet état d’excitation, cette fascination. On retrouve cet état de transe cher à Luhrmann comme si le cinéma ne pouvait pas être s’il ne conduisait pas à l’état de transe et c’est magique comme un gospel peut nous transporter. C’est fort au point qu’on comprend mieux pourquoi Elvis a marqué son époque et la déclaration d’amour au chant qu’il fait est des plus touchante. Austin Butler est fantastique et accède au rang d’icône en incarnant Elvis à la perfection. Tom Hanks nous fait bel et bien saisir toute l’ignominie du colonel, il est incroyable. La Bande originale est a l’art de puiser dans le passé tout en apportant une touche contemporaine.

Bande-annonce du film Elvis :

Partager cet article
Repost0

Le chemin du bonheur

Publié le par Marie Cineaddict

Le chemin du bonheur

Le chemin du bonheur, c’est l’histoire de Saül qui projette de faire le film de sa vie par son petit protégé, Joakin. Il a survécu enfant à la Shoah en Autriche en passant par la Belgique. Il tient un café-restaurant qu’il anime aussi au gré de sa passion pour le cinéma. Il tombe sous le charme d’Hannah projectionniste passionnée de cinéma comme lui.

On est tombé en amour pour ce film qui est plein de clins d’œils cinématographiques en passant par Truffaut, Godard, Kubrick, Scorsese, Spielberg entre autres lors des jeux de devinettes proposées par Saül avec à la clef des repas gagnés. Simon Abkarian confirme son statut de soleil. Son personnage est le lien qui réuni une vraie famille de passionnés et c’est beau ! 
Pascale Arbillot est particulièrement émouvante dans son rôle de projectionniste qui cache un lourd secret qui la ronge. Nous avons droit à un vrai spectacle au sein du Déli’. Ce film appelle aussi à trouver le chemin du pardon. On ressort les yeux écarquillés avec encore plus d’amour et d’envie de cinéma. Avec une pensée pour les cinémas d’arts et essais, ceux qui passent de vieux films. Avec des regrets que mon ancien cinéma le Colisée à Colmar ait fermé ( car il avait sa place, une belle place ).

Bande-annonce du film Le chemin du bonheur :

Partager cet article
Repost0

Top Gun Maverick

Publié le par Marie Cineaddict

Top Gun Maverick

Pete est de retour à Top Gun pour sélectionner une équipe pour une nouvelle mission et la former. Problème de taille, parmi les pilotes se trouve le fils de Gooze. Il avait promis à sa mère de ne pas le mettre en danger or là il sait qu’il y aura des pertes …

Une suite à Top Gun qui s’avère déjà un succès colossal et mérité. Trente-six ans plus tard on boucle la boucle avec une histoire qui correspond à nos attente et plus profonde que cela aurait été espéré. On a le bonheur d’avoir des retrouvailles avec Val Kilmer qui contiennent leur lot d’émotion, avec une mise en valeur de l’acteur qui est complètement géniale et mérité. Une sorte d’hommage à la hauteur de ce qu’a été l’acteur pour le cinéma et c’est pour notre plus grand plaisir. Très envie de voir au plus vite son documentaire, Val. Le film est dédié à Tony Scott qui a enfin l’hommage qui lui est due. Tout n’est que justice. Tom Cruise et Miles Teller m’ont fait pleurer, tellement le lien avec Goose est encore fort. Jennifer Connelly en cast est une remarquable idée. Et puis Lady Gaga frappe encore les esprits avec son titre Hold My Hand. Le côté très rock des musiques additionnelles telles que Get it on de T. Rex, ne m’a pas échappé et ça électrise ! Et oui, Tom Cruise réussit l’exploit de faire revenir les gens au cinéma, et c’est tout simplement magnifique !

 Bande-Annonce de Top Gun Maverick :

Clip de Lady Gaga Hold My Hand :

Partager cet article
Repost0

Les leçons persanes

Publié le par Marie Cineaddict

Les leçons persanes

Un prisonnier des nazis se fait passer pour un perse pour sauver sa peau. En effet, Koch a besoin de quelqu’un qui lui apprenne le farci pour qu’il puisse retrouver son frère qu’il pense retrouver à Téhéran. Sous l’identité de Reza Joon, il va créer la langue qu’il ne connaît guère, à partir des prénoms des prisonniers et d’une impression, d’un premier contact avec chacun car il est affecté à la cuisine.

Un rôle encore très fort pour Nahuel Perez-Biscayart, très touchant avec son personnage qui donne tout ce qu’il peut pour sa survie. Ça va loin, ça surprend mais l’émotion est au rendez-vous quand on se rend compte que le personnage principal est capable de citer toutes les personnes qu’il a rencontré à cause de la langue qu’il a créé. Le film est fait à partir d’une nouvelle, qui touche profondément. C’est un grand film. Pour le devoir de mémoire des victimes. Voir jouer Lars Eidinger depuis Petite Soeur est intéressant et Nahuel est un acteur d’exception !

Bande-annonce du film Les Leçons Persanes:

Partager cet article
Repost0

Au revoir Là-haut

Publié le par Marie Cineaddict

Au revoir Là-haut

1919. Albert et Édouard sortent vivants de la guerre. Édouard ne souhaite pas être retrouvé défiguré par sa famille. Albert le met en sécurité. Ensemble, le comptable et l’artiste dessinateur vont monter une arnaque au monument aux morts car ils veulent prendre la fortune du père d’Edouard parce que celui-ci pense que son père n’en a rien à faire de lui. Mais Édouard se trompe sur son père …

Au revoir Là-haut est aussi beau que triste. On repense à la beauté des masques d’Edouard. On a une préférence pour celui- ci avec le sourire modulable et le tout premier le vénitien qui met en valeur les beaux yeux de Nahuel Perez-Biscayard . Cela dit les masques sont tous spectaculaires et sont adaptés à une situation une émotion. Ils expriment tellement ! C’est magnifique ! Il y a des qualités similaires à Hugo Cabret et Un long dimanche de fiançailles dans le films. Entre scènes de guerre impressionnantes, décors et costumes soignés et direction artistique époustouflante, on est gâté ! Ce film est tellement abouti … Il y a une scène de danse très réussie qui nous donne envie de voir Nahuel dans une comédie musicale. Ce film est d’une finesse incroyable ! Un chef d’œuvre et un maxi coup de coeur .

Bande-annonce du film Au revoir Là - haut :

Partager cet article
Repost0

On sourit pour la photo

Publié le par Marie Cineaddict

On sourit pour la photo

Thierry apprend que sa femme le quitte et décide un plan de reconquête en décidant d’enmener femme et enfant en vacances en Grèce pour revivre leurs vacances de 1998. Est-ce que le plan va fonctionner ? La tournure des événements n’est pas ce à quoi il s’attendait.

Un film détente avec un Jacques Gamblin toujours attachant en père prêt à tout pour sa famille. Pascale Arbillot n’a pas le rôle facile comme elle joue celle qui quitte mais qui n’a pas pour autant la mémoire fugace. Mention spéciale à Agnès Hurstel qui est vraiment très drôle dans son personnage qui apprend à se lâcher sur le tard et qui a une belle évolution. Mention spéciale également à Ludovik dont le personnage passe de un peu lourd à carrément indispensable. Les évolutions de tous les personnages sont belles et bien écrites. Et oui, on ne peut que être entièrement d’accord : Notre meilleur souvenir, c’est le prochain. Très bonne maxime. On est conquis par le couple Arbillot-Gamblin. Quelle bonne idée de les réunir. Gamblin sait rendre attachant ses rôles de papa d’une manière unique. Il est vraiment formidable. Un agréable moment.

Bande-annonce du film On sourit pour la photo :

Partager cet article
Repost0

Abuela

Publié le par Marie Cineaddict

Abuela

Susana est un mannequin sur le point de décrocher le contrat de sa vie quand sa grand-mère tombe malade. Cela va la conduire à tout laisser tomber pour pouvoir s’en occuper le temps de trouver quelqu’un de qualifié pour prendre soin d’elle. Susana va donc prendre en charge sa grand-mère jusqu’à ce qu’elle la trouve inquiétante et surtout jusqu’à ce qu’elle découvre qu’elles n’étaient pas aussi proches qu’elle le pensait. 
Ce film est une agréable surprise qui fait son petit effet ne serait-ce que pour commencer à cause de son affiche de qualité très bien réalisée. En suite le film est sombre à souhait voir même répugnant par moments. Il y a le rire inquiétant de la grand-mère et comme un vent de folie qui s’installe dans l’atmosphère du film qui joue sur la peur de vieillir et le jeunisme de notre société. Et cette grand-mère qui veut la jeunesse de sa petite-fille. Les effets sont de très bonne qualité et l’univers du film est prenant. Une réussite en somme. 

Bande-annonce du film Abuela :

Partager cet article
Repost0

Goliath

Publié le par Marie Cineaddict

Goliath

Goliath c’est l’histoire de Patrick, avocat qui se bat pour faire reconnaître le fait que Margot, décédée il y a peu soit reconnue comme étant décédée d’une maladie professionnelle en tant qu’agricultrice et utilisatrice d’une substance cancérogène non reconnue publiquement, la tetrazyne. De puissants lobbys se mettent à travers son chemin et ne tardent pas à le menacer. En effet, Mathias et Paul sont redoutables. Mais Lucie et France sont prête à tout pour faire entendre leur voix. 
Le film n’est pas sans faire penser à Dark Waters mais ceci est un atout car une force car l’environnement est une cause qui devrait nous concerner tout. La puissance des lobbyistes est un sujet très peu abordé. Gilles Lellouche est un avocat très humain, en quête de rédemptions par rapport à ses erreurs passées en contraste avec un Pierre Niney, Mathias, champion de la réthorique déshumanisé et violent. Tous les rôles sont importants dans le film et occupent une pièce du puzzle. On est marqué par les messages de Lucie et France. Si émouvantes. On fait ici la connaissance du frère aîné de Jérémie Renier, Yannick, charmant également. Mathias est incroyable lorsqu’il refait son argumentation imparable alors qu’on sait qu’il a tort. Il y a un travail d’acteurs formidables de toutes parts. Chapeau bas.

Bande-annonce de Goliath 

Partager cet article
Repost0

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 > >>