Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

cinema

Illusions Perdues

Publié le par Marie Cineaddict

Illusions Perdues

Lucien, poète, espère réussir à vivre de son art et son amour pour la Baronne Louise de Bargeton à Paris. Sur place, il fait connaissance de Lousteau qui lui fait découvrir l’envers du décors du monde impitoyable de la critique gouverné par l’argent. Il s’essaye avec sa plume et c’est un succès mais Lucien ne va pas tarder à faire tomber ses illusions .  Nathan d’Anastazio raconte son histoire.

Un film sur l’œuvre de Balzac qui posa un regard de vrai visionnaire toujours valable de nos jours. Ce film rend hommage à la beauté de l’écriture sous toutes ses formes avec brio. Le casting entier fait figure de véritable serviteur de la langue française. Benjamin Voisin a de beaux jours qui l’attende parce que son Lucien est parfait et touchant quand on songe à son regard face au lac dans son dernier plan. Le français va extrêmement bien à Dolan qui ouvre une palette immense devant lui ici. Cécile De France est touchante également. C’est beau de croire en l’art de quelqu’un. Le personnage le plus touchant est sans conteste le personnage de Coralie qui est à la fois, fragile, forte et vraie, entière  et interprétée par une Salomé Dewaels qui en impose, fantastique. Revoir Robinson Stévenin bouleverse. Par ce film, célébrons la beauté de la langue française.

Bande-Annonce du film Illusions Perdues :

Partager cet article
Repost0

Mourir peut attendre

Publié le par Marie Cineaddict

Mourir peut attendre

Ça y est. Je n’étais pas prête mais l’ère Craig touche ici à sa fin et cela fait très bizarre. Aussi, si vous n’avez pas envie d’entendre parler du film avant de l’avoir vu, je vous conseille de revenir plus tard.

J’ai adoré le film, tout comme sa belle introduction . James est à la retraite et à présent marié à Madeleine souhaiterait qu’il n’y ait plus de secrets entre eux. Voilà une jolie évolution pour le personnage qui doit grandir. Le James de Daniel Craig est en fait un grand romantique et un grand amoureux avec ses histoires avec Vesper et Madeleine. Cela séduit de suite. Le générique splendide accompagné de la chanson de Billie Eilish, No Time To Die m’a donné des frissons. Bond est face à une arme d’extermination redoutable. Il y a l’histoire de M qui a continué de faire avancer la fabrication de l’arme de Blofeld qui le rend pas très clair. Safin fait froid dans le dos car il s’en prend à ceux à qui James tient le plus, c’est l’ennemi vraiment ultime dans tous les sens du terme.

Le personnage de Madeleine est bien développé, tout comme le capital de sympathie de Q qui est vraiment drôle. Saluons le beau travail effectué par Ben Whishaw qui est génial. Les scènes d’actions sont remarquables à l’image du magnifique saut en hauteur à moto qui est gravé et époustouflant. J’aime quand la voiture de James tourne pour tirer des coups quand Madeleine lui demande de faire quelque chose. Ana de Armas est complètement géniale même si elle ne fait qu’une brève apparition. Nous aurions aimé une 007 plus sympathique, cela dit elle est d’une grande efficacité. Triste pour le destin de Félix, Jeffrey Wright est l’acteur le plus cool de la création. 

En dressant un bilan de ce qu’a fait Daniel Craig, on ne peut que saluer ce qu’a fait l’artiste pour le personnage. Il a tout donné selon moi (en allant a se blesser à deux reprises) et a été merveilleux en donnant tant de profondeur à son personnage qu’au final, il bouleverse et aura même donner l’occasion de voir James Bond papa. Ses mots pour Mathilde sont magnifiques. Il y a tellement de bravoure dans son personnage qu’il en est majestueux, profondément humain, digne, complet. Daniel Craig part dans une apothéose. Il peut être fier. On passe un très grand moment de cinéma qui passe très vite. J’ai beaucoup pleuré. 

Bande-Annonce de Mourir peut attendre :

Partager cet article
Repost0

Délicieux

Publié le par Marie Cineaddict

Délicieux

Délicieux raconte l’histoire d’un amoureux de la cuisine qui va créer le premier restaurant ( quand seule la noblesse avait accès aux festins ) avec son apprentie au moment où la révolution se prépare.

On est d’emblée séduite par le casting cinq étoiles qui porte le film et qui baigne dans une jolie lumière photographique. Grégory Gadebois qui avait déjà un capital de sympathie fort depuis Le Jeu est fantastique dans son rôle sur mesure et plein de vie. Isabelle Carré est remarquable dans son rôle qui a plusieurs vies, et c’est d’une richesse phénoménale. Elle passe en effet par plusieurs étapes. Les amoureux de la bonne chair et des costumes d’époque seront ravis. Ce film est un régale. Que du bonheur.

Bande-Annonce de Délicieux

Partager cet article
Repost0

The Blues Brothers

Publié le par Marie Cineaddict

The Blues Brothers

Cela faisait très longtemps que je n’avais pas vu le film et Arte l’a proposé dimanche dernier pour mon plus grand plaisir. Revoir les tribulations de Jack et Elwood Blues a été un bonheur et cela fait remonter à la surface des souvenirs du collège quand on l’avait vu en classe.
Le moment le plus hilarant est quand Jack voit la lumière et qu’il se voit missionné de récolter des fonds pour l’orphelinat de son enfance. Que dire de la drôlerie des cascades et des effets surréalistes qui amènent à rire de bon coeur. Et les Guests sont nombreux pour notre plaisir entre James Brown, Aretha Franklin, John Lee Hoocker, Ray Charles … On crie le génie de Dan Ayckroyd et John Landis à l’écriture, où tout est soigneusement règlé. On se régale et on regrette John Belushi profondément.

Bande - Annonce :

On adore l’hommage à l’apparition de Ray Charles dans les Blues Brothers des frères Hanson dans leur clip pour  Thinking ´bout somethin’.

Partager cet article
Repost0

BlackkKlansman

Publié le par Marie Cineaddict

BlackkKlansman

Découvrez comment Ron Stallworth va infiltrer le Ku Klux Klan et monter jusqu’au plus hautes sphères du groupuscule. Avec Philippe Zimmerman, il vont faire la paire. Une histoire forte !

Le film de Spike Lee est d’une force, redoutable avec un tandem servi aux petits oignons par John David Washington et Adam Driver, vraiment excellents. Les deux comédiens se mettent en valeur et se complètent totalement. On passe vraiment un moment savoureux. Les répliques font mouche et c’est brillant. C’est du très grand Spike Lee que l’on a là.

Bande-Annonce :

Partager cet article
Repost0

Old

Publié le par Lulu Cineaddict

Old

Old raconte les vacances d’un couple et de leurs deux enfants après qu’ils se voient l’opportunité de voir une plage secrète. Ils observent un phénomène de vieillissement accéléré qui les affolent et la tension monte. Vont-ils sortir de là vivants ?

Shyamalan a le don encore une fois de jouer avec les peurs, les angoisses et le fantastique pour le plus grand plaisir du spectateur qui voit l’énigme se poser et se résoudre petit à petit. Gael Garcia Bernal et Vicky Krieps sont très émouvants au final. Le réalisateur est un vrai champion du retournement de situation et on n’est pas déçu de l’écriture du film. Je n’en dis pas plus pour laisser la découverte, mais moi, j’ai été captivée tout du long.

Bande-Annonce :

Partager cet article
Repost0

Désigné coupable

Publié le par Lulu Cineaddict

Désigné coupable

Désigné coupable c’est l’histoire vraie de Mohamedou Ould Slahi détenu sans preuves pendant 14 ans à Guantánamo car suspecté d’avoir organisé le 11 septembre. Il sera défendu par Nancy Hollander et Teri Duncan pour faire valoir ses droits.

Une histoire forte où il est question d’éthique et de justice dans un cas délicat. Brillamment porté par Tahar Rahim, Jodie Foster et Benedict Cumberbatch. Il y a un profond désir de défendre la justesse. Il est question de garder foi en l’humanité dans des temps difficiles. Et c’est puissant comme message. Un grand film.
 

Bande-Annonce :

Partager cet article
Repost0

Bergman Island

Publié le par Marie Cineaddict

Bergman Island

Chris et Anthony viennent à Fårö en Suède pour y trouver l’inspiration grâce à Ingmar Bergman. Chacun réagit de manière différente face à leur isolement. Mais Chris s’avère beaucoup créative qu’elle ne le pense avec Amy sa nouvelle héroine.

J’ai trouvé le film fantastique car il regorge de créativité et qu’il rend un très bel hommage à Bergman et qu’il donne envie dans savoir plus sur son œuvre. Preuve qu’il est réussi. Vicky Krieps éclipse peut à peu un Tim Roth déjà formidable. Une très grande actrice à suivre. Et cela fait plaisir de retrouver Mia  Wasikowska qui a un très beau rôle aussi, aussi bon que dans Black Bird et c’est chouette de la retrouver avec de bons rôles alors qu’elle s’était faite plus rare ces dernières années. Et la belle découverte du film c’est Anders Danielsen Lie présent pour 2 films à Cannes cette année, au point qu’on aurait aimé le voir récompensé. Parlons de la beauté également des décors. C’est tellement agréable et solaire qu’on se sent bien sur cette îles. Et la fin surprend par la dimension qui change et qui rend le film si particulier. Je n’en dirais pas plus pour laisser plus de plaisir à la découverte. En fait, on ne sait pas si on aurait aimé voir plus d’Amy et Joseph ou si on trouve la fin originale telle qu’elle est. C’est un très bel hommage au processus de création en tout cas. Je trouve qu’il y a un travail remarquable d’écriture. Et puis on a un très beau casting.

Bande-Annonce :

Partager cet article
Repost0

Annette

Publié le par Lulu Cineaddict

Annette

Annette c’est l’histoire du fruit de l’amour de Ann, chanteuse lyrique et Henry, comique talentueux. C’est l’histoire d’une fillette extraordinaire qui bouleverse la vie de ses parents et qui connaît plusieurs drames.

Félicitations à Leos Carax qui nous a créé une petite merveille. Un opéra-rock luxueux et bien pensé, les textes sont magnifiques et les acteurs sont prodigieux. Chapeau bas à Adam Driver, excellent sur scène, il donne tout dans un personnage à la fois drôle au début et de plus en plus sombre. On a envie de voir Driver au théâtre ! Marion Cotillard aussi est par la force des choses plus sombre dans son personnage. Le travail sur le chant, Annette, et le vert, la lumière est impressionnant. On est sorti malgré la tristesse de l’histoire, enchantée et ravie par un grand spectacle servi par une bien belle équipe.

Bande-Annonce :

Partager cet article
Repost0

La Chapelle du Diable

Publié le par Lulu Cineaddict

La Chapelle du Diable

Gerry Fenn est un journaliste en quête de phénomènes paranormaux. On l’appelle pour une vache mutilée. C’est une arnaque et il tombe sur une poupée qu’il brise. Sur le chemin il a un accident et manque de renverser une fille, Alice. Alice s’avère être sourde et muette miraculée et porte-parole de Marie. Mais attention, pas de la Marie à laquelle on pense … Fenn va essayer de stopper la Marie démoniaque dans ses projets alors qu’à la base, il est non-croyant.

Un film bien sympathique qui tient ses promesses. Et surtout, quel bonheur de retrouver Jeffrey Dean Morgan sur grand écran ! On l’adore, cet acteur est beaucoup trop rare au cinéma. Le seul défaut que l’on peut vraiment reprocher au film est une très mauvaise proposition de titre à la française alors que l’original était parfait, à savoir, The Unholly.

Bande-Annonce :

Partager cet article
Repost0

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 > >>