Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

On sourit pour la photo

Publié le par Marie Cineaddict

On sourit pour la photo

Thierry apprend que sa femme le quitte et décide un plan de reconquête en décidant d’enmener femme et enfant en vacances en Grèce pour revivre leurs vacances de 1998. Est-ce que le plan va fonctionner ? La tournure des événements n’est pas ce à quoi il s’attendait.

Un film détente avec un Jacques Gamblin toujours attachant en père prêt à tout pour sa famille. Pascale Arbillot n’a pas le rôle facile comme elle joue celle qui quitte mais qui n’a pas pour autant la mémoire fugace. Mention spéciale à Agnès Hurstel qui est vraiment très drôle dans son personnage qui apprend à se lâcher sur le tard et qui a une belle évolution. Mention spéciale également à Ludovik dont le personnage passe de un peu lourd à carrément indispensable. Les évolutions de tous les personnages sont belles et bien écrites. Et oui, on ne peut que être entièrement d’accord : Notre meilleur souvenir, c’est le prochain. Très bonne maxime. On est conquis par le couple Arbillot-Gamblin. Quelle bonne idée de les réunir. Gamblin sait rendre attachant ses rôles de papa d’une manière unique. Il est vraiment formidable. Un agréable moment.

Bande-annonce du film On sourit pour la photo :

Partager cet article
Repost0

L’affaire Collini

Publié le par Lulu Cineaddict

L’affaire Collini

L’affaire Collini raconte l’histoire d’un homme qui a tué un homme. On cherche son mobile. Collini est d’une froideur implacable et ne dit rien. Même son avocat commis d’office est prêt à jeter l’éponge. Des souvenirs personnels reviennent à l’avocat qui connaissait bien la victime. Il va alors sur la piste d’une connaissance d’Italie vienne faire remonter à la surface le passé de nazi de la victime.

Le film met donc l’accent sur le scandale de la loi Dreher qui a fait que des nazis n’ont pas vu leurs crimes reconnus à cause de l’élaboration de cette loi en 1968. La loi fait la distinction entre le meurtre et l’homicide involontaire. L’histoire de Collini est bouleversante et la fin est émouvante . Franco Nero est prodigieux dans son jeu glacial et son visage fermé impressionnant qui va finir s’illuminer pour finir sur une fin de personnage tragique. Le final contient son lot d’émotion. Voir Elyas M’Barek jouer dans un registre plus dramatique que d’habitude, ne manque pas d’intérêt puisqu’il rajoute ici une solide corde à son arc pour nous montrer toute son amplitude de jeu. Élyas est très apprécié en Allemagne à très juste titre, cela fait bien plaisir. L’Affaire Collini est un très grand film. Il me fait un peu penser à La Passante du Sans Souci. Un devoir de mémoire est toujours important.

Bande-Annonce de L’Affaire Collini :

Partager cet article
Repost0

Les animaux fantastiques : Les secrets de Dumbledore

Publié le par Marie Cineaddict

Les animaux fantastiques : Les secrets de Dumbledore

Norbert Dragonneau sauve in extremis un Qilin . Albus cherche à déjouer les plans de Grindelwald qui cherche à prendre la main sur le monde des sorciers. Mais, pour ce faire, Albus réussira-il à mettre Croyance de son côté ? Un savant tour de passe-passe sera-il suffisant ?

Pour moi, il s’agit là du meilleur des trois Animaux Fantastiques. Il est tellement abouti ! On est émerveillé par les Qilins qu’on apprend à connaître. Jude Law donne une telle dimension, en ajoutant de la grande classe à son Albus qu’on adore. Et que dire de Jacob qui est tellement valeureux qu’on donne à l’apprécier comme il se doit. Il est adorable ! Eddie Redmayne est tellement drôle quand Norbert doit ruser pour sauver son frère …  C’est collector ! Mads Mikkelsen est là où il aurait dû être depuis le début et fait un grand Gellert Grindelwald. Le prochain goal en amour, trouver quelqu’un qui nous regarde comme Gellert regarde Albus quand ils se retrouvent dans le salon de thé. Les Qilins sont désormais mes animaux fantastiques préférés. Tellement précieux et gracieux !

Bande-Annonce du film Les animaux fantastiques : Les secrets de Dumbledore 

Partager cet article
Repost0

Abuela

Publié le par Marie Cineaddict

Abuela

Susana est un mannequin sur le point de décrocher le contrat de sa vie quand sa grand-mère tombe malade. Cela va la conduire à tout laisser tomber pour pouvoir s’en occuper le temps de trouver quelqu’un de qualifié pour prendre soin d’elle. Susana va donc prendre en charge sa grand-mère jusqu’à ce qu’elle la trouve inquiétante et surtout jusqu’à ce qu’elle découvre qu’elles n’étaient pas aussi proches qu’elle le pensait. 
Ce film est une agréable surprise qui fait son petit effet ne serait-ce que pour commencer à cause de son affiche de qualité très bien réalisée. En suite le film est sombre à souhait voir même répugnant par moments. Il y a le rire inquiétant de la grand-mère et comme un vent de folie qui s’installe dans l’atmosphère du film qui joue sur la peur de vieillir et le jeunisme de notre société. Et cette grand-mère qui veut la jeunesse de sa petite-fille. Les effets sont de très bonne qualité et l’univers du film est prenant. Une réussite en somme. 

Bande-annonce du film Abuela :

Partager cet article
Repost0